Les voisins

Auteur : JumpToFab(Renan Suce)
parodie de Les voisines de Renan Luce
    



J’ai toujours préféré aux voisins les voisinesJ'ai toujours préféré mon voisin qu'ma voisine
Dont les ombres chinoises ondulent sur les voletsDont les ombres chinoises n'arrêtent pas de m'exciter
Je me suis inventé un amour pantomimeJe me suis inventé un amour homophile
Où glissent en or et noir des bas sur tes molletsOù j'aimerais tellement lui faire gouter mon réglisse


De ma fenêtre en face, j’caresse le plexiglasDe ma fenêtre en face, j'me caresse devant ma glace
J’maudis les techniciens dont les stores vénitiensJ'l'imagine en technicien m'netoyant ma salle de bain
Découpent en tranches la moindre pervencheM'decoupant en tranche avec ta grosse branche
DéshabilléeDéshabillé


J’ai toujours préféré aux voisins les voisines J'ai toujours préféré mon voisin qu'ma voisine


J’ai toujours préféré aux voisins les voisinesJ'ai toujours préféré mon voisin qu'ma voisine
Qui sèchent leurs dentelles au vent sur les balconsQui sèchent son caleçon au vent sur les balcons
C’est un peu toi qui danse quand danse la mousselineQuand je te vois, je danse, en faisant de la mousseline
Invité au grand bal de tes slips en cotonje pense a t'inviter afin de te la gouter.


De ma fenêtre en face, j’caresse le plexiglasDe ma fenêtre en face, j'me caresse devant ma glace
Je maudis les méninges inventeurs du sèche-lingeJe maudis ta grognasse, je ne l'aime pas, quoi qui ce passe
Plus de lèche vitrine à ces cache-poitrinePasse derrière ma vitre goûter ma mousseline
Que tu séchaisViens vite manger


J’ai toujours préféré aux voisins les voisinesJ'ai toujours préféré mon voisin qu'ma voisine
Qui vident leurs armoires en quête d’une décisionQui parle et parle encore, savoir la position
Dans une heure environs, tu choisiras le jeanDans une heure environ, tu lui pètera son jean
Tu l’enfileras bien sur dans mon champ de visionTu l'enfileras bien sûr peut-être dans le fion


De ma fenêtre en face, j’caresse le plexiglasDe ma fenêtre en face, je me caresse devant ma glace
Concurrence déloyale de ton chauffage centralToi technicien tout nu, je te montrai bien dessus
Une buée dense interrompt ma transeSur le balcon tu me vois, je te fais signe tu me vois


Puis des épais rideaux et c’est la goute d’eauPuis tu rentre chez moi et tu me prend sur le matelas
Un ravalement de façade me cache ta palissadeJe n'my attendais pas rêve qui s ' realisa
Une maison de retraite, construite devant ma fenêtreEt la voisine qui gueule boucan dans tout l'immeuble
Sur un fil, par centaines, sèchent d’immenses gainesEt ta femme nous rejoint on s'éclate comme des chiens…


J’ai toujours préféré aux voisins les voisines J'ai toujours préféré mon voisin qu'ma voisine




Liste des 4 autres parodies répertoriées pour Les voisines de Renan Luce :





Quelques parodies parmi prises au hasard :