Natjala skoli

Auteur : Yves Dulieu et les bières qui roulent
parodie de Dans l'eau de la claire fontaine de Georges Brassens
    


Dans l'eau de la claire fontaineRentrée des classes 'façon tchétchène',
Elle se baignait toute nueL'école fut pulvérisée,
Une saute de vent soudaineLa maîtresse n'a pas eu de veine,
Jeta ses habits dans les nuesElle venait juste d'être nommée...


En détresse, elle me fit signePartie d'foot avec les rebelles,
Pour la vêtir, d'aller chercherQuand le ballon a explosé,
Des monceaux de feuilles de vigneUne mine anti-personnel,
Fleurs de lis ou fleurs d'orangerA l'intérieur était posée...


Avec des pétales de rosesLes filles sautaient à la corde,
Un bout de corsage lui fisPar-dessus les fils barbelés,
La belle n'était pas bien grosseQuand le feu a pris, toutes les portes
Une seule rose a suffiDe secours étaient condamnées...


Avec le pampre de la vigneLa vie se montre parfois cruelle,
Un bout de cotillon lui fisLorsque le sort veut s'acharner,
Mais la belle était si petiteMitraillade dans une ruelle,
Qu'une seule feuille a suffiSur l'ambulance des rescapés...


Elle me tendit ses bras, ses lèvresNon, je n'irai plus à l'école,
Comme pour me remercierLe jeu de marelle est cassé,
Je les pris avec tant de fièvreD'toute façon, je n'ai plus de guiboles
Qu'ell' fut toute déshabilléePour pouvoir les cases enjamber...


Le jeu dut plaire à l'ingénueRentrée des classes 'façon tchéchène',
Car, à la fontaine souventL'école fut pulvérisée,
Ell' s'alla baigner toute nueLa maîtresse n'a pas eu de veine,
En priant Dieu qu'il fit du ventElle venait juste d'être nommée...




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Dans l'eau de la claire fontaine de Georges Brassens.





Quelques parodies parmi prises au hasard :