Mon pieu

Auteur : Yves Dulieu et les bières qui roulent
parodie de Mon vieux de Daniel Guichard
    


Dans son vieux pardessus râpéSon édredon tout déchiré,
Il s'en allait l'hiver, l'étéSon matelas tout éventré
Dans le petit matin frileuxOù reposent deux oreillers
Mon vieux.Mon pieu.
Y avait qu'un dimanche par semaineIl me vient droit de ma grand-mère
Les autres jours, c'était la graineQui le tenait de son grand-père
Qu'il allait gagner comme on peutQui l'avait acheté naguère
Mon vieux.Mon pieu.


L'été, on allait voir la merBien des femmes y ont défilé
Tu vois c'était pas la misèreUne seule s'y est faite aimer
C'était pas non plus l'paradisTout un hiver, tout un été
Hé oui tant pis.Dans mon pieu...


Dans son vieux pardessus râpéLe matin, quand le réveil sonne,
Il a pris pendant des annéesPour la journée je l'abandonne
L'même autobus de banlieueAvec du sommeil plein les yeux
Mon vieux.Mon pieu.


L'soir en rentrant du boulotEt quand je rentre du turbin,
Il s'asseyait sans dire un motLui, il m'attend comme un copain,
Il était du genre silencieuxJe lui raconte ce que je veux, mon pieu.
Mon vieux.Mon pieu.


Les dimanches étaient monotonesEt l'oreiller entre les dents,
On n'recevait jamais personneJ'y fais des rêves délirants
Ça n'le rendait pas malheureuxOù me rejoint Béatrice Dalle
Je crois, mon vieux.Que dalle!


Dans son vieux pardessus râpéParfois quand je rentre torché,
Les jours de paye quand il rentraitQue je m'étale dans l'escalier
On l'entendait gueuler un peuIl me semble qu'il y en a deux
Mon vieux.Des pieux


Nous, on connaissait la chansonJe prend celui qui est le plus près,
Tout y passait, bourgeois, patrons,Soit c'est le bon, soit le mauvais
La gauche, la droite, même le bon DieuSoit le béton, soit le moelleux
Avec mon vieux.Mon pieu.


Chez nous y avait pas la téléQuand tout c'que j'ai bu est vomi,
C'est dehors que j'allais chercherLlui il éponge comme un ami
Pendant quelques heures l'évasionOn change de draps et on oublie
Tu sais, c'est con!Merci...


Dire que j'ai passé des annéesParfois il me semble beaucoup trop grand
A côté de lui sans le r'garderFaut dire que seul, c'est pas marrant
On a à peine ouvert les yeuxAlors qu'il a la place pour deux
Nous deux.Mon pieu.


J'aurais pu c'était pas malinEt certains soirs au clair de lune
Faire avec lui un bout d'cheminQu'elle soit blonde, qu'elle soit brune
Ça l'aurait p't'-êt' rendu heureuxLui il s'en fout, il ferme les yeux
Mon vieux.Mon pieu.


Mais quand on a juste quinze ansEt quand vient le moment crucial
On n'a pas le cœur assez grandJamais ses pieds ne sont bancals
Pour y loger tout's ces chos's-làNulle part ailleurs je n'serais mieux
Tu vois.Qu'au pieu...


Maintenant qu'il est loin d'iciPourtant souvent je le néglige
En pensant à tout ça, j'me disOubliant que c'est un vestige
J'aim'rais bien qu'il soit près de moiQu'il craque de partout, qu'il est vieux
PAPA...Mon pieu.



Mais lui trop modeste, trop discret

Jamais ne le fait remarquer

Mais un jour j'gagnerai au jeu

Mon pieu.



Alors j't'installerai la télé

Comme ça j'devrai même plus m'lever

Comme Alexandre le Bienheureux

Dans mon pieu...



Le jour enfin où je mourrai,

Où pour toujours j'm'endormirai,

C'est lui qui me fermera les yeux, mon pieu.

Mon pieu.



Quand viendra mon dernier soupir

C'est à lui de le recueillir,

Comme il l'a fait pour mes aïeux

Mon pieu.



Et si je vais au paradis

Car je l'préfère au Bon Dieu

Mon pieu.




Liste des 6 autres parodies répertoriées pour Mon vieux de Daniel Guichard :





Quelques parodies parmi prises au hasard :