Déniaise-moi

Auteur : Misteur Hideux
parodie de Déchaîne-toi d'Alain Chamfort
Date : 1989
    


Déchaîne-moiDéniaise moi
J'peux plus voir c'mur auquel j'suis accrochéContre le mur sur la gogue des WC
Ça m'met hors de toi d'savoir qu't'es partieÇa m'va plus un doigt, cette fois c'est parti
Avec le geôlierJ'veux m'faire bourriquer
Déchaîne-moiDéniaise moi
Fallait m'ach'ver, pas m'faire prisonnierJ'suis pas en paix, faut me pilonner
J'veux plus l'avoir la boule au cœur et au piedJ'veux les avoir tes boules au fond du gosier
Allez, viens ! Au pied ! Au pied !Allez viens croupier m'crouper


J'vois tes yeux, tes valisesSois l'gynéco surprise
Fins prêts pour le départJ'te donne le touffe départ
T'as débranché les prisesViens emmancher ta prise
Pris tous les mouchoirsDans mon allume cigare
Reviens donc me déchaînerReviens donc me démâter
Ou j'casse tous tes caillouxMe décalquer le trou
C'est pas bien c'que t'as faitFais moi l'typhon congolais
Me mettre comme ça au clouLa brouette hindoue
Qui s'est si mal conduitSonde bien le conduit
Et qui croule encore dans la nuit, encore dans la nuitLangue frontale, ou sodomie, ou sodomie
Si c'est pas le monsieur qui t'a enfuie alors ?Les toiles d'araignées de ma caverne m'ennuient


Déchaîne-moiDéniaise moi
J'peux plus voir c'mur auquel j'suis accrochéContre le mur sur la gogue des WC
Dire que c'est pour lui que t'as décidéCar c'est aujourd'hui que j'ai décidé
D'avaler la cléD'avaler la crème
Déchaîne-moiDéniaise moi
J'ai une interview, j'te quitte, on m'attendEnfonce moi ton bout, introduis moi ton gland
C'est l'heure des visites, j'en vois une qu'agite la drapeau blancL' inventaire t'excite, fais dans mon usine ton dépôt de bilan


Tes cheveux qui s'débinentA mon concours les pines
J'en voyais pas la finJe veux mon prix enfin
On a que deux miminesUn coup de carabine
Un p'tit creux aux reins2 balles au creux des reins
Reviens donc me déchaînerOui, viens donc me déniaiser
Ou j'te mets en colèreMe prendre par derrière
Après nos années d'orMe tarauder à mort
Me recoller au ferQu'je r'parte sur une civière
Et qui croule encore dans la nuit, encore dans la nuitLangue frontale, ou sodomie, ou sodomie
Si c'est pas le monsieur qui te ronge les ongles ?Les toiles d'araignées d'ma caverne me gonflent


Sous l'vernisC'est permis
J'peux plus voir ce mur auquel j'suis accrochéContre le mur sur la gogue des WC
Dire que c'est pour lui que t'as décidéCar c'est aujourd'hui que j'ai décidé
D'avaler la clé D'avaler la crème


Déchaîne-moiDéniaise moi




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Déchaîne-toi d'Alain Chamfort.





Quelques parodies parmi prises au hasard :