Parce qu'on est HK

Auteur : Sn Parod
parodie de Parce qu'on vient de loin de Corneille
    


Nous sommes nos propres pèresOn a nos propres repères,
Si jeunes et pourtant si vieux, ça me fait penser, tu saisSi jeunes, et pourtant enfermés, dans un sous-sol, tu sais
Nous sommes nos propres mèresOn a nos propres emmerdes
Si jeunes et si sérieux, mais ça va changerSi jeunes, mais pas sérieux, Mais ça va changer
On passe le temps à faire des plans pour le lendemainOn passe notre temps à lire des livr' pour demain
Pendant que le beau temps passe et nous laisse vide et incertainPendant que les heures passent et nous laissent crevés,ben ça craint
On perd trop de temps à suer et s’écorcher les mainsOn perd trop de temps à suer et travailler Franklin
A quoi ça sert si on n’est pas sûr de voir demainA quoi ça sert si on ne vient pas le lendemain ?
A rien A rien .


Alors on vit chaque jour comme le dernierAlors, on dort chaque jour comme hibernés
Et vous feriez pareil si seulement vous saviezEt vous feriez pareil si seulement vous saviez
Combien de fois la fin du monde nous a frôlésCombien chaque cours nous a emmerdés
Alors on vit chaque jour comme le dernierAlors, on dort chaque jour comme hibernés
Parce qu’on vient de loin Parce qu'on est HK .


Quand les temps sont dursQuand veiller est dur,
On se dit : Pire que notre histoire n’existe pasOn se dit : y'a pas plus ennuyeux que ça .
Et quand l’hiver perdureEt quand le cours perdure,
On se dit simplement que la chaleur nous reviendraOn tient en répétant que la sonnerie reviendra,
Et c’est facile comme çaEt c'est moins dur comme ça .
Jour après jourCours après cours,
On voit combien tout est éphémèreon voit combien tout est une chimère .
Alors même en amourAlors, dans tous les cours
J’aimerai chaque reineJe subirai chaque peine
Comme si c’était la dernièreMême si c'est pas la dernière .
L’air est trop lourdLes cours sont lourds,
Quand on ne vit que sur des prièresquand on a envie de la dernière .
Moi je savoure chaque instantMoi, je compte chaque instant
Bien avant que s’éteigne la lumière bien avant que n'arrive la dernière .




Jour après jourCours après cours,
On voit combien tout est éphémèreon voit combien tout est une chimère .
Alors vivons pendant qu’on peut encore le faireAlors, chantons pendant qu'on peut encore le faire,
Mes chers mes chers .






Liste des 5 autres parodies répertoriées pour Parce qu'on vient de loin de Corneille :





Quelques parodies parmi prises au hasard :