A crédit

Auteur : PreskPareil
parodie de Repenti de Renan Luce
Date : 1 juillet 2008
    



Des spaghettis, de la sauce tomateDes spaghettis d’la sauce tomate
Dans la banlieue nord de DijonDans un grand immeuble en béton
J'ai choisi la voie diplomateC’est avec ça que je colmate
Qui m'a évité la prisonMa faim car je n’ai pas un rond


Ça fait 20 ans que je me cacheÇa fait 20 ans que je travaille
Et je pensais vivre bien moinsDans cette usine j’me casse les reins
Le FBI remplit sa tache :Dans le système il y a une faille
La protection d'un témoinCar je travaille mais je n’ai rien


RepentiA crédit
J'ai trahiJe survis


J'aurais bien pû casser des pierresJ’aurais voulu être milliardaire
Au pénitencier du TexasEntouré d’femmes dans un palace
Mais je me finis à la bièreYacht, Rolex Station balnéaire
Dans un PMU bien moins classeChemise Lacoste ça s’rait la classe


Tous les soirs on remplit mon verreAu lieu d’ça j’ai une caisse pas chère
Et on rigole, on me salitMa femme a des chaussettes pourries
Quand je raconte mes tours de verreMes fils pass’ront encore l’hiver
Ma vie à Little ItalySans manteau, j’ai pas un radis


RepentiA crédit
J'ai trahiJe survis


Mafioso jusqu'au bout des onglesJe paye jamais rubis sur l’ongle
Je suis devenu le pochtron du coinTout à crédit même le pain
Quand les hommes de main de mon oncleEn fin de mois il faut qu’je jongle
Recherchent Tony-les-deux-poingsMais le 24 il reste plus rien


Dans les premiers mois de ma planqueEt pour trouver ce qui me manque
J'ai cru que ma vie serait la mêmeLa solution à mon problème
En recréant ce qui me manqueCe serait de braquer une banque
De ma Sicile américaineMais je suis honnête c’est pas d’veine


J'ai aidé quelques connaissancesJ’attends l’huissier avec patience
Dans leurs querelles de voisinageQu’il vienne faire son chapardage
Deux trois corps imbibés d'essencePréparez vos condoléances
Quelques accidents de ménageCe jour là y aura un carnage


RepentiA crédit
J'ai trahiJe survis


Mafioso jusqu'au bout des onglesJe paye jamais rubis sur l’ongle
Je suis devenu le pochtron du coinTout à crédit même le pain
Quand les hommes de main de mon oncleEn fin de mois il faut qu’je jongle
Recherchent Tony-les-deux-poingsMais le 24 il reste plus rien


Quand mes petits voisins, des frères et sœursAu lieu d’m’offrir quelques douceurs
Me montraient leur carnet de notesDu gaz je dois payer la note
Je rencontrais leur professeurFaut pas trop penser au bonheur
Et prélevais quelques quenottesQuand pendant l’hiver on grelotte


Mais aujourd'hui je suis trop vieuxTout le monde espère vivre vieux
Je m'occupe de mes hortensiasOui mais moi je vivrais de quoi
C'est étrange comme ils poussent mieuxChoisir la mort c’est astucieux
Qu'ai-je bien pu donc enterrer là ?Plus de factures plus de tracas


RepentiA crédit
J'ai trahiJe survis


Dans les fourrés, quelque chose bougeComme je commençais à voir rouge
J'aperçois l'ombre d'un sniperJ’ai voté pour un vrai tueur
Sur ma poitrine une lumière rougeDepuis j’attends que les choses bougent
Je t'attendais, je n'ai pas peurJ’espère qu’c’est pas un arnaqueur


Qu'on m'allonge sur mon litJ’étais sûr qu’il avait promis
Sur mon cœur une fleur d'hortensiaEntre 2 bouchées de foie gras
Je vais revoir le StromboliDe prendre soin des gagnes petits
Je vais oublier la MafiaD’augmenter le pouvoir d’achat


RepentiA crédit
J'ai trahi Je survis

Parolix
21/10/2010

    

Toutes mes félicitations pour le Parodyland Award de la meilleure parodie 2010




Liste des 5 autres parodies répertoriées pour Repenti de Renan Luce :





Quelques parodies parmi prises au hasard :