Chewbacca mon horreur

Auteur : Parolix
parodie de Magnolias forever de Claude François
Date : janvier 2012
    

2ème sur Meilleur clip vidéo en 2013


Your girl is crying in the nightIl reste ici quelques brousailles
Is she wrong or is she right?Qu'est-ce que c'est que ce travail?
Je ne peux plus rien y faireJe n'arrive pas à m'y faire
Your girl is shining in the nightIl reste là deux trois brousailles
Burning burning burning brightVas-y vas-y vas-y taille
Je ne sais plus comment faireNon vraiment ça va pas l'faire


Dites-lui que je suis comme elleDites-lui que sous ses aisselles
Que j'aime toujours les chansonsIl reste encore quelques buissons
Qui parlent d'amour et d'hirondellesQue si elle veux être sensuelle
De chagrin, de vent et de frissonsIl va falloir faire une moisson
Dites-lui que je pense à elleDites-lui que je pense à elle
Quand on me parle de magnoliasQuand on me parle de Chewbacca
Quand j'entends ces musiques nouvellesQuand je vois mon maçon Manuel
Qui résonnent comme des bruits de combatsAvez sa moumoutte autour des bras


Your girl is crying in the nightIl reste ici quelques brousailles
Is she wrong, is she right?Qu'est-ce que c'est que ce travail?
Non, je ne sais plus comment faireNon, je n'en peux plus c'est l'enfer
Elle est si forte qu'elle se briseDes fois elle part dans un strip-tease
Elle était fière elle est soumiseJe suis pas fier et je balise
Comme un amour qui lâche priseJ'lui baratine une bêtise
Qui casse et ne plie pasPour pas qu'elle lève les bras


Tu lui ressemblesSes bras ressemblent
Quand elle trembleA des guirlandes
Et dans ta voixQuand je la vois
J'entends parfoisJe vois parfois
Un peu sa voixUn peu Cheeta
Elle te ressembleEt elle ressemble
Quand elle trembleA tante Armande
Quand elle pleureY a une odeur
Là dans le cœurPas trop fraicheur
Des arbres en fleurs.Qui vous écœure


Dites-lui que j'ai peur pour elleDites-lui que j'ai la frousse d'elle
Dans les sous-sols quand il fait noirDans les sous-sols quand il fait noir
Quand j'entends ces musiques nouvellesQuand je me trouve trop près d'elle
Où s'en vient crier le désespoirEt que j'veux crier mon désespoir
Dites-lui que je pense à elleDites-lui que je pense à elle
Dans un grand champ de magnoliasQuand on reparle de Chewbacca
Et que si toutes les fleurs sont bellesQuand je caresse mon chien Bébel
Je me brûle souvent souvent les doigtsOu mon chat Bibi qu'est Angora


Des magnolias par centainesPoils sous les bras par centaines
Des magnolias comme autrefoisPoils sous les bras comme autrefois
Je ne sais plus comment faireJe ne sais plus comment fuir
Les magnolias sont toujours làMa Chewbacca est toujours là


Elle ressemble à toutes les fillesElle ressemble à un gorille
Quand elles aiment comme çaAvec ses touffes sous les bras
Qu'elles soient méchantes ou timidesQu'on me fournisse une faucille
Pauvres violettes ou magnoliasPour que j'élague ma Chewbacca


Elle aime les grands ciels humidesElle ne peut plus sortir tranquille
Et les déserts où il fait froidDans les zoos elle n'en sort pas
Parfois elle pleure quand j'arriveAu ski, on crie quand elle arrive :
Et elle rit quand elle s'en va« C'est le Yéti, tirez-vous d'là! »


Si tu t'en vas dans la tempêteSi tu la vois, fais-lui sa fête
Si tu t'en vas tu la verrasSi tu la vois, rase-la pour moi


Dites-lui que je suis comme elleDites-lui que sous ses aisselles
Que j'aime toujours les chansonsIl reste encore quelques buissons
Qui parlent d'amour et d'hirondellesQue si elle veux être sensuelle
De chagrin, de vent et de frissonsIl va falloir faire une moisson




Une autre parodie est répertoriée pour Magnolias forever de Claude François :





Quelques parodies parmi prises au hasard :