Mon armoire

Auteur : Parolix
parodie de Mon histoire des Misérables
Date : 21 février 2008
    


Je suis toute seule encore une foisJe suis toute seule dans mon appart
Sans une ami, sans rien à faireEt je m'ennuie j'ai rien à faire
Je suis pas pressée de retrouverA la télé, rien à mater
Ma solitude et ma misèreComme d'habitude c'est la misère
J'attends que vienne le soirDes amis viennent ce soir
Pour l'évoquer dans ma mémoireMais tout est prêt pour recevoir


Je marche seule et chaque nuitSur MSN aucun ami
Les rues de la ville m'appartiennentN'est connecté, j'ai pas de veine
Toutes mes pensées s'envolent vers luiJ'ai astiqué sans un répi
Et je mets ma vie dans la sienneTout est fini, je suis sereine
Paris dort; dans le noirMais avant de m'asseoir
Je peux m'inventer mon histoireJe vais bien ranger mon armoire


Mon histoireMon armoire
C'est un rêve qui commenceC'est un foutoir immense
Dans les pagesOù se croisent
D'un conte de mon enfanceMes fringues les moins tendances
Les yeux fermésJe dois ranger
Mon prince enfin m'enlaceCe bordel qui s'entasse
Et je prie pour que jamaisAvant de la retrouver
Son étreinte ne se défasseEcroulée sur mes godasses


Avec luiFaut qu'je tri
Je ne suis plus la mêmeMes vieill-es robes en laine
J'aime la pluieDans celle-ci
Et quand on se promèneJ'ai trop l'air d'une baleine
Nos deux ombresElle est sombre
Comme deux géants qui s'aimentC'est parfait pour Solène
S'allongent à nos piedsCa ne va pas choquer
Et vont se mirer dans la SeineVu que sa tronche est si vilaine


Je sais bien que j'ai tout inventéJe sais bien qu'il y a aussi mes jouets
Je sais bien qu'il n'est jamais à mes côtésJe sais bien que j'ai planqué tout plein d'objets
Et pourtant, je continue à croireEt maintenant qu'j'ai rempli ce tiroir
Qu'avec lui, j'écris mon histoireJ'investi aussi mon armoire


Oui, je l'aimeEt ils traînent
Mais, comme les nuits sont courtes!Ces objets qui m'envoutent
Au matin, il a repris sa routeEt souvent me tracent une autoroute
Et le monde,Vers des mondes
Redevenu le mêmeQui ne sont pas les mêmes
A perdu ses couleursDes mondes où les couleurs
Et l'arc-en-ciel son diadèmeD'un arc-en ciel sont presque ternes


Oui, je l'aimeEt ils traînent
Mais je suis seule au mondeIls sont même en surnombre
Toute ma vie Y'a des p'tits
J'ai attendu une ombreEt puis y'a des concombres
Mon histoireMon armoire
Est une coquille videCach-e des trucs torrides
Un rêve plein de douceurDes bâtons en couleur
Dont je n'ai jamais eu ma partEt un vilain petit canard


Et l'aime, oui je l'aimeEt ils traînent, oui ils traînent
Oui je l'aimeOui ils traînent
Toute seule dans mon histoireJe rangerai plus tard…


Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Avant de m'envoyer à travers la tronche que personne ne connait cette chanson ou cette comédie musicale,
allez donc lire

cet article wikipédia

et vous comprendrez peut-être que Les Misérables est l'une des comédies musicales les plus connues au monde et que je ne pouvais donc pas passer à côté en faisant des albums spécialisés dans ce style.



La chanson originale n'est certes pas très connue mais si vous voulez l'écouter, vous pouvez aller sur

le myspace de Charlotte Filou
qui en plus d'être jolie chante superbement




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Mon histoire des Misérables.





Quelques parodies parmi prises au hasard :