Tunes

Auteur : Parolix
parodie de Lune de Notre Dame de Paris
Date : 13 septembre 2007
    


LuneTunes
Qui là-haut s'allumeJe n'ai plus de tunes
SurJe
Les toits de ParisDois trouver très vite
VoisUn
Comme un homme peut souffrir Moyen pour obtenir
D'amourDu flouze


BelEh !
Astre solitaireOn peut faire affaire
Qui meurtVenez
Quand revient le jourOui car c'est le jour
EntendsJe vends
Monter vers toiMes slips en soie
La chant de la terreEt mes strings panthères


Entends le criJe vends aussi
D'un homme qui a malMa paire de scandales
Pour quiMes skis
Un million d'étoilesMon chapeau en paille
Ne valentMa male
Pas les yeux de celleMon moulin à sel
Qu'il aimeEt même
D'un amour mortelMon beau Minitel
LuneTunes


LuneTunes
Qui là-haut s'embrumeJ'ai besoin de tunes
AvantEt pour
Que le jour ne vienneTrouver cette oseille
EntendsJe vends
Rugir le cœurMes tongs à fleurs
De la bête humaineEt mes beaux marcels


C'est la complainteJe vends mes cintres
De QuasimodoMon short en lego
Qui pleureMes fleurs
Sa détresse folleMon vieux parasol
Sa voixMes draps
Par monts et par vauxMon roti de veau
S'envoleMes groles
Pour arriver jusqu'à toiPour deux euros ou bien trois
Lune !Tunes !


VeilleQuel
Sur ce monde étrangeQuel est donc cet ange
Qui mêleQui me
Sa vois au chœur des angesRefilera du change ?


LuneTunes
Qui là-haut s'allumeIls me faut des tunes
PourJe
Éclairer ma plumeDois trouver très vite
VoisUn
Comme un homme peut souffrir Moyen pour obtenir
D'amour Du flouze




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Lune de Notre Dame de Paris.





Quelques parodies parmi prises au hasard :