Tu t'sens con sans chaise

Auteur : Parolix
parodie de Une chanson française de Claude François
Date : 28 mars 2007
    


C'est une romance C'est une tendance
Ecrite en FranceEt pas qu'en France
Une mélodie sur laquelle je t'ai rencontréTu n'es pas si démentiel mais tu es corsé
Tu m'as parlé Tu es planqué
De disque anglaisTu es futé
Moi je t'ai appris 'Parlez-moi d'amour', depuisTu es bien assis dans du beau velours ici
Fille de France La somnolence
Tu as comprisEst ton amie
Que n'est pas d'or tout ce qui vient d'outre-mancheDes fois tu dors pour préparer ton dimanche
Depuis ce jourEt tous les jours
Les feuilles mortes' Tu fais en sorte
Et 'Les roses blanches' sont tes chants d'amourQue quelqu'un déclenche l'heure des calembours


Tu es le soleil du midiTu as très sommeil le lundi
Le parfum de la NormandieÇa te dure jusqu'au vendredi
Le goût du bon vinTravailler c'est bien
Le goût de la vieMais t'as pas envie


Tu es belle comme, gentille comme une chanson françaiseTu es flemmard ou rêveur et tu t'sens con sans chaise
Tu es simple comme, douce comme une chanson françaiseTu es flasque ou endormi et tu t'sens con sans chaise
Bien faite et sentimentaleTravailleur horizontal
Tu chantes quand tout va malT'as peur de te faire mal
Tu trouves toujours un airJamais t'es sur les nerfs
Qui dit dans la vie faut pas s'en faireTu dis dans la vie faut pas s'en faire
Tu es fière comme, tendre comme une chanson françaiseTu es un pépère tranquille et tu t'sens con sans chaise
Tu as le bon sens et le cœur d'une chanson françaiseTu as une tignasse dans la main, tu t'sens con sans chaise
Presqu'aussi belle et fidèleTu aimes les hirondelles
Aussi traditionnelleLes comptes dans le ciel
Qu'une chanson de toujoursT'es sans cesse à la bourre
Tu fais l'amour comme dans les chansons françaisesMais t'es toujours le cul calé dans ta chaise


Brouillard et pluieLes pauses-pipi
Un soir d'hiverTe sont très chères
Je nous revois en voiture filant vers ParisDes fois t'y vas pour êt'e sûr que t'as bien envie
Tu me tiens chaudLes cafés chauds
Et pour conduireSavent bien séduire
J'ai mis la radio pour ne pas m'endormir, maisIl serait idiot de ne pas les servir, fais…
Près de SenlisLes injustices
La route glisseOu les actrices
C'est le déluge vite il faut trouver un refugeSont tes excuses pour pas faire ce boulot qui t'use
Arrêt forcéIl faut jacter
Sous les éclairsMais sans se taire
Soudain on était tout seul sur la terreOu tu vas bosser et risquer l'ulcère


Sous un peuplier italienTu n'veux pas du stress parisien
Qui servait de paratonnerreQui bousille leurs coronaires
Tu es devenueTu es résolu
Mon plus beau refrainMais là tu fous rien






Une autre parodie est répertoriée pour Une chanson française de Claude François :





Quelques parodies parmi prises au hasard :