J'aime lire aux cabinets

Auteur : Parolix
parodie de Même si tu revenais de Claude François
Date : 13 mars 2007
    


Un p'tit coin perdu très loin de la villeUn p'tit coin perdu peinard et tranquille
Une route sauvage sous un ciel tranquilleFaut que j'm'y soulage du poids d'un baril
Et cette grande entrée au bout du cheminEt pour y camper, j'ai pris un bouquin
Je pousse la grille et soudainUne BD débile de Franquin
Une grande maison au bout d'une alléeLe PQ c'est bon, il y en a assez
Une grande maison toute abandonnéeY'a même du sent-bon, je peux m'installer
Et puis sur la porte une petite pancarteAlors sur la porte je glisse une pancarte
Où l'on a écrit 'à louer'Où il y a écrit 'occupé'


Même si tu revenaisJ'aime lire aux cabinets
Je crois bien que rien n'y feraitJ'm'en fous bien si toi c'est pressé
Notre amour est mort à jamaisJe savoure et tu peux gueuler
Je souffrirais trop si tu revenaisMais ça me plaît trop d'lire aux cabinets


Le vent s'est levé là-haut au premierLe temps peut passer, je suis bien calé
Ce volet qui bat ne ferme toujours pasJe suis assis là et je ris tout bas
Ce volet grinçant cachait notre amourJe ris en faisant des pets gras et lourds
Tu m'avais promis mais un jourCe livre est fini c'est trop court!
Un jour comme un autre je t'ai attendueIl m'en faut un autre mais j'ai tout prévu
Jusqu'au petit matin, mais tu n'es pas venueMes chiottes en sont plein et y'a même des revues
Les mois ont passé, malgré moi, j'attendsJ'ai plus envie d'chier malgré tout j'attends
Je t'attends encore, et pourtantY'en a p'têt encore là-dedans


(ad libitum} (ad libitum}




Liste des 3 autres parodies répertoriées pour Même si tu revenais de Claude François :





Quelques parodies parmi prises au hasard :