Bordel ambiant

Auteur : Paral & Piped
parodie de Mistral Gagnant de Renaud Sechan
    



Ah m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toiA fumer et à boire pendant vingt ans comme ça
Et regarder les gens tant qu'y en aC'est normal que le public ne suive pas
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendraAvec ma voix rouillée et mes chicos niques
En serrant dans ma main tes p'tits doigtsC'est normal que ça fasse peur aux mouflets
Pis donner à bouffer à des pigeons idiotsEt toujours à bouffer des carcasses dans le frigo
Leur filer des coups d' pieds pour de fauxPas pour rien que dans mon ventre c'est le chaos
Et entendre ton rire qui lézarde les mursEt entendre le voisin qui cogne sur les murs
Qui sait surtout guérir mes blessuresAvec sa femme c'est clair il assure
Te raconter un peu comment j'étais, mino Te raconter un peu mes problèmes de poivrot
Les bombecs fabuleux Quel pinard fabuleux
Qu'on piquait chez l'marchand Que je piquais à Auchan
Car-en-sac et Mintho Avec Michel, Popol
Caramels à un francEt ce putain de Jean-Bertrand
Les mistrals gagnantsOh quel bordel ambiant


A marcher sous la pluie cinq minutes avec toiA fumer cent Gitanes quotidiennes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en aEt regarder notre vie qui s'en va
Te raconter la Terre en te bouffant des yeuxTe raconter l'histoire de mon album foireux
Et parler de ta mère un p'tit peuTe parler de mes ventes un petit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râlerEt je te dis pas la claque quand je l'ai vu à la FNAC
Bousiller nos godasses et s' marrerAu rayon vieux CD pour mêmes
Et entendre ton rire comme on entend la mer Et puis l'entendre un jour sur la sono de Robert
S'arrêter, repartir en arrière C'est ma fierté qu'on a jeté par terre
Te raconter surtout les carambars d'antan Te raconter un peu nos descentes dans les bars
et les coco-boërs Et nos orgies de bière
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvresEt les machines à sous qui nous coupaient les vivres
Et nous niquaient les dentsEt nous niquaient nos francs
Les mistrals gagnantsOh quel bordel ambiant


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toiA pieuter sur un banc pendant cinq mois comme ça
Et regarder l' soleil qui s'en vaEt produire dans nos cheveux du foie gras
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fouTe parler de Jeannot qui est mort et ça me rend fou
Te dire que les méchants c'est pas nousTe dire qu'en fait les méchants c'était nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeuxQue si moi tu me trouves barge et aussi alcoolo
Car ils ont l'avantage d'être deuxJ'ai l'avantage de pas payer d'impôts
Et entendre ton rire s'envoler aussi hautEt entendre les flics me traiter de moineau
Que s'envolent les cris des oiseauxJe peux te dire que ça fait pas plaisir aux oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vieTe raconter enfin qu'il faut aimer l'eau de vie
Et l'aimer même si Et l'aimer même si
Le temps est assassin et emporte avec lui Je suis un assassin et emporte avec moi
Les rires des enfants Des dizaines d'innocents
Et les Mistral gagnants Oh quel bordel ambiant
Et les Mistral gagnantsMais quel bordel ambiant




Liste des 12 autres parodies répertoriées pour Mistral Gagnant de Renaud Sechan :





Quelques parodies parmi prises au hasard :