Le camping c'est mortel

Auteur : Parodical
parodie de Tombé pour elle de Pascal Obispo
    


Tu es tombée du cielOn arrive en 4L
Moi qui voyais le mal partoutOn voit déjà la mer partout
Si l'amour est encore sur terreDès l’premier pied posé à terre
Rien n'efface les douleurs d'hierOn ouvre enfin une petite bière
Sans toi je n'auraisCette fois, on y est
Jamais pleuré autant de joie pour personneCamping des Vacanciers pourtant y’a personne
Le canon qui résonneQue ces vieux qui ronchonnent


Ici sur pilotisSi tu veux faire pipi
Refuge de mes amours engloutiesT’as qu’à te cacher derrière un buis
Mon cœur d'éponge à la dériveMais pour les toilettes collectives
Les marées ne me feront revenirDe ton rouleau d’PQ faut te munir
Je reste avecTu parles avec des
Les étoiles de merNanas de tous
Les oiseaux des terres amèresLes horizons mais en slip
Et mon cœur qui se perdT’as franchement l’air d’un con !


Je suis tombé pour elleLe camping c’est mortel
Je n'ai d'yeux que pour elleOn y mange des quenelles
Ma maison, ma Tour EiffelCuisinées par Bonduelle
Quand mes amours prennent l'eauEt quelques pâtes dans l’eau
L'île aux oiseauxA la mayo


Au-dessus des maréesAprès avoir mangé
J'ai de l'amour à perpétuitéY’a encore la vaisselle à s’taper
Pour Pyla sur mer, Arguin, FerretEn trois minutes on est trempés
La pointe aux chevaux de mer, l'étéPar ce putain de jet trop mal réglé
Arcachon, Piquey et FrédéliandFaut vite se changer, j’entend l’début
Les glaces sur la jetéeD’la soirée karaoké
Pourraient bien me manquerIl faut pas la manquer




C'est ma tour de BabelJ’ai bien pris mon marcel
Mon phare, ma citadelleMes boules, ma citronnelle
Mon cinéma, mon repèreMon duvet, quelques verres
Mon oasis et mes amours à la poubelleDu Pastis, sans oublier des sacs poubelle
Et quitte à perdre piedEt mes belles claquettes au pieds


Et je n'ai d'yeux que pour elleEt on y mange des quenelles
Quand mes amours prennent l'eauEt quelques pâtes dans l’eau
L'île aux oiseauxA la mayo






Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Tombé pour elle de Pascal Obispo.





Quelques parodies parmi prises au hasard :