Quand tu r'prends du dessert

Auteur : Nemo Dégun
parodie de Quand t'es dans le désert de Jean-Patrick Capdevielle
Date : 27 janvier 2016
    



Moi je traîne dans le désert Moi, je fais l’régime Dukan
Depuis plus de vingt-huit joursDepuis à peine quinze jours
Et déjà quelques mirages Et déjà j’vois des fromages
Me disent de faire demi-tourQui me disent des mots d’amour
La fée des neiges me suit Des vieux bleus et moisis
Tapant sur son tambourAvec des mouches autour


Les fantômes du syndicat Les arômes de chocolat
Des marchands de certitudesLes parfums de confiture
Se sont glissés jusqu'à ma dune, Se faufilent jusqu’à mes narines
Reprochant mon attitudePutain, j’sens qu’ça va être rude
C'est pas très populaire C’est dur de perdre du poids
Le goût d'la solitudeEn vacances dans le Sud


Quand t'es dans le désertQuand tu r’prends du dessert
Depuis trop longtempsUn peu trop souvent
Tu t'demandes à qui ça sertT’as la ceinture qui te serre
Toutes les règles un peu truquéesAlors faut te raisonner
Du jeu qu'on veut t'faire jouerT’es obèse et tu le sais ?
Les yeux bandésCesse de bouffer !


Tous les rapaces du pouvoir Tous les bons whisky-cocas
Menés par un gros clown sinistreFont l’tango avec le pastis
Plongent vers moi sur la musique Et l’assiette d’olives noires
D'un piètre accordéoniste ,Se marre avec les pommes chips
J'crois pas qu'ils viennent C’est déjà dur mais attends voir
Me parler des joies d'la vie d'artisteC’est qu’l’apéritif


D'l'autre côté, voilà Caïn D’la cuisine sort le gratin
Toujours aussi lunatiqueToujours aussi magnifique
Son œil est rempli de sable Avec un rôti de porc
Et sa bouche pleine de verdictsSauce au vinaigre balsamique
Il trône dans un cim'tière Pas touche, toi t’es au régime
De vieilles pelles mécaniquesHypocalorique.




Les gens disent que les poètes Quand arrivent les friandises
Finissent tous trafiquants d'armesTon esprit déclenche l’alarme
On est cinquante millions d'poètes, Dans ta tête, y’a d’la sauce Soubise
C'est ça qui doit faire notre charmeD’la meringue, du jambon de Parme
Sur une lune de Saturne Tu s’rais prêt à t’damner
Mon perroquet sonne l'alarmePour un peu d’chili con carne
C'est drôle mais tout l'monde s'en foutMême si t’aimes pas ça du tout…


Vendredi tombant d'nulle part, Vendredi, j’ai supplié
Y'a Robinson solitaireQu’on me donne une pomme de terre
Qui m'a dit : J'trouve plus mon île, On m’a dit « Sois pas débile
Vous n'auriez pas vu la mer ?Après, tout sera à r’faire »
Va falloir que j'lui parle Ils pensent tant à ma forme
Du thermonucléaireQue ça m’colle des ulcères.




Quand t'es dans le désertQuand tu r’prends du dessert
Depuis trop longtemps, oh oh ohUn peu trop souvent, oh oh oh
Tu t'demandes à qui ça sertT’as la ceinture qui te serre
Les yeux bandés ! Cesse de bouffer !


Hier un homme est v'nu vers moi Hier ma femme est venue me voir
D'une démarche un peu traînanteJ’avais une tête inquiétante
Il m'a dit : T'as t'nu combien d'jours ?Elle m’a dit « Tu dois perdre combien ? »
J'ai répondu : Bientôt trente.J’ai répondu «Au moins trente. »
Je m'souviens qu'il espérait Alors elle a conclu :
Tenir jusqu'à quarante« Vaut mieux qu'tu en perdes quarante. »


Quand j'ai d'mandé son message, Quand je suis revenu à moi,
Il m'a dit d'un air tranquille :Elle m’a dit d’un ton cynique :
Les politiciens finiront « Pour toi, ce sera jus d’betterave.
Tous un jour au fond d'un asile.Nous autres, on part en pique-nique.»
J'ai compris que j'pourrais bientôt J’crois qu’c’est à cause de ça
Regagner la ville.Qu’j’ai fini à la clinique.




Quand t'es dans le désertQuand tu r’prends du dessert
Depuis trop longtemps, oh oh ohUn peu trop souvent, oh oh oh
Tu t'demandes à qui ça sertT’as la ceinture qui te serre
Les yeux bandés ! (X2)Cesse de bouffer ! (X2)






Une autre parodie est répertoriée pour Quand t'es dans le désert de Jean-Patrick Capdevielle :





Quelques parodies parmi prises au hasard :