Suis pas bouffone

Auteur : Mary Lolalor
parodie de Si j'étais un homme de Diane Tell
Date : 17 janvier 2011
    


Moi, si j'étais un homme, je serais capitaineSi j'étais une bouffonne je serais bien conne
D'un bateau vert et blanc,de t'aimer sans rien dire
D'une élégance rare et plus fort que l'ébèneje ferais à bouffer pis après j'irais bosser
Pour les trop mauvais temps.sans penser à respirer


Je t'emmènerais en voyagej'humerais toute tes chaussettes
Voir les plus beaux pays du monde.je me ferais prendre en levrette
J' te ferais l'amour sur la plageje beurrerais toutes tes tartines
En savourant chaque secondependant que tu appelles tes copines
Où mon corps engourdi s'enflammeje serais à 4 pattes dès que tu rentres
Jusqu'à s'endormir dans tes bras,pour pouvoir lécher tes fumantes
Mais je suis femme et, quand on est femme,je suis conne et quand on est conne
On ne dit pas ces choses-là.on pense qu'au bonheur de son homme


Je t'offrirais de beaux bijoux,Je caresserais tes beaux bijoux
Des fleurs pour ton appartement,Avec ma bouche j'avalerais tout
Des parfums à vous rendre foupendant que tu en materas une autre
Et, juste à côté de Milan,je te préparerais l'apéro
Dans une ville qu'on appelle Bergame,films de culs comme amuse gueule
Je te ferais construire une villa,gel lubrifiant pas pour ma gueule
Mais je suis femme et, quand on est femme,je suis conne et quand on est conne
On n'achète pas ces choses-là.on se transforme en bouffonne


Il faut dire que les temps ont changé.il faut dire que les temps ont changés
De nos jours, c'est chacun pour soi.de nos jours, ça se passe pas comme ça
Ces histoires d'amour démodéessi ça te tente tu peux toujours rêver
N'arrivent qu'au cinéma.plutôt me faire enculer
On devient économe.que de me faire baiser
C'est dommage : moi j'aurais bien aiméc'est dommage tu y as cru 5 minutes
Un peu plus d'humour et de tendresse.Mais non mon pote j'serais pas une de ces putes
Si les hommes n'étaient pas si pressésqui jamais ne ramènera sa gueule
De prendre maîtresse...de peur de se retrouver seule
Ah ! si j'étais un homme !je suis pas une bouffonne


Je t'appellerais tous les jourstu ne seras qu' un homme soumis
Rien que pour entendre ta voix.tu me demanderas pour faire pipi
Je t'appellerais mon amour,tu banderas à la demande
Insisterais pour qu'on se voiesi t assures pas je ferais un big bang
Et t'inventerais un programmej'organiserais un de ces concours
À l'allure d'un soir de gala,tant pis pour toi si elle est petite
Mais je suis femme et, quand on est femme,je suis bonne pas tout a fait conne
Ces choses-là ne se font pas.désolé suis pas une bouffonne






Une autre parodie est répertoriée pour Si j'étais un homme de Diane Tell :





Quelques parodies parmi prises au hasard :