La mettre

Auteur : Mr. NoIdent
parodie de La lettre de Renan Luce
    


J’ai reçu une lettre Au réveil, ce matin,
Il y a un mois peut êtreJ'ai trouvé mon pénis
Arrivée par erreurCoincé dans un boudin
Maladresse de facteurQui écartait les cuisses.
Aspergée de parfumAhh, putain, cet alcool !
Rouge à lèvre carminMais qu'est ce que j'avais bu ?
J’aurais dû cette lettre C'est vrai que sa pachole
Ne pas l'ouvrir peut êtreEmpestait le merlu.


Mais moi je suis un homme Mais moi je suis trop moche,
Qui aime bien ce genre d'enjeuJe prends celles que personne ne veut.
Je veux bien qu'elle me nommeVenez faire vos reproches,
Alphonse ou Fred c'est comme elle veutJ'ai une bite à la place des yeux.
C’est comme elle veutA la place des yeux.


Des jolies margueritesAprès les analyses,
Sur le haut de ses 'i'Sortant de l'hôpital,
Des courbes manuscritesJ'suis allé voir Denise
Comme dans les abbayesRécupérer l' journal.
Quelques fautes d'orthographesDenise, c'est ma concierge,
Une légère dyslexieElle aime bien les bananes.
Et en guise de parapheLes bananes et les verges,
La petite blonde sexyDenise est nymphomane.


Et moi je suis un homme Et moi je suis un homme
Qui aime bien ce genre de jeuQui aime bien les plans foireux.
Je n'aime pas les nonesRegardez cette conne
Et j'en suis tombé amoureuxQui crie « braguette ! » par les yeux.
AmoureuxPar les yeux.


Elle écrit que dimanche Au bout d'une heure ou deux
Elle s'ra sur la falaiseDenise a abdiqué.
Où je l'ai prise par les hanchesMoi, d'un air dédaigneux
Et que dans l'hypothèseJ'lui ai dit : j' t'ai bien niquée !
Où je n’aurais pas le tactRevers de la médaille,
D’assumer mes ébatsDenise a rigolé.
Elle choisira l’impactElle m'a dit : « t'es qu'un niaï,
30 mètres plus basJ'ai le cul vérolé ».


Et moi je suis un homme Et moi, quoi qu'il advienne,
Qui aime bien ce genre d’enjeuJ'aimerais tomber amoureux.
Je ne veux pas qu’elle s’assomme Regardez cette chienne
Car j’en suis tombé amoureuxQui baise alors qu'elle est dégeu !
Amoureux Qu'elle est dégeu !


Grâce au cachet de la posteC'était la deuxième fois
D’une ville sur la mancheQu'j'allais à l'hôpital.
J’étais à l’avant poste J'y suis resté un mois
Au matin du dimancheAvec la p'tite Chantal.
L’endroit était desertC'était mon infirmière,
Il faudra être patientElle était top canon.
Des blondes suicidairesQuand j'lui ai touché l'derrière
Il n’y en a pas 100Elle m'a mis un tampon.


Et moi je suis un homme Et moi je suis un homme
Qui aime bien ce genre d’enjeuCondamné à être malheureux.
Je veux battre NewtonRegardez mes avances,
Car j’en suis tombé amoureuxLes types comme moi personne n'en veut !
AmoureuxPersonne n'en veut !


Elle surplombait la MancheYoutube, Dailymotion,
Quand je l’ai reconnueVoici ma vidéo !
J’ai saisi par la manche J'vois d'ici les cochonnes
Ma petite ingénueQui aiment le rodéo.
Qui ne l’était pas tantIl n'en est rien en fait
Au regard du profilCar je n'ai rien à voir
Qu’un petit habitant Avec cet être abject
Lui faisait sous le nombrilQui était illusoire.


Et moi je suis un hommeLui c'était un fantôme,
Qui aime bien ce genre d’enjeuEt moi j'aime l'humour douteux.
Je veux bien qu’il me nommeTe mets pas trop en rogne,
(Papa)… S’il le veutEt laisse un commentaire ou deux




Liste des 10 autres parodies répertoriées pour La lettre de Renan Luce :





Quelques parodies parmi prises au hasard :