Tristania

Auteur : Max le Fou
parodie de Dublin in the Rare old times de Dubliners
    



Raised on songs & stories, heroes of re-knownJ'ai pas grandi ici, J'ai plus mes parents
The passing tales & glories that once was Dublin townJe vis dans un nouveau pays, sans être seul vraiment
The hallowed halls & houses, the haunting childrens' rhymesUne jolie fille m'a recueilli, J'suis devenu son serviteur
That once was Dublin city in the rare ould timesEt c'était à Tristania, au temps des dragons anciens


Ring a ring a rosie, as the light declinesLouise oh Louise daisuki, Lorsque le jour s'éteint
I remember Dublin city in the rare ould timesJe me rappelle de Tristania, au temps des dragons anciens


My name it is Sean Demspey, as Dublin as can beSalut je m'appelle Saito, Je suis né à Tokyo
Born hard & late in Pimlico, in a house that ceased to beJ'étais en ballade sur Akiba, quand je partis trop tôt
By trade I was a cooper, lost out to redundancyCe monde est vraiment bizarre, On s'croirait à Poudlard
Like my house that fell to progress, my trade's a memoryEn plus dans ce vieux pays, ils sont franchouillards


& I courted Peggy Dignan, as pretty as you pleaseLouise c'est une belle noble, avec un bonnet d'ane
A rogue & a child of Mary, from the rebel libertiesElle me traite comme un chien, parfois à coups de tatane
I lost her to a student chap with a skin as black as coalMais elle m'aime plus que tout au monde, et puis moi aussi j'avoue
When he took her off to Birmingham, she took away my soulElle m'a embrassé tendrement, Et crois moi, c'était pas sur la joue




The years have made me bitter, the gargle dims my brainJe suis devenu son familier, Bizarre pour un humain
'Cause Dublin keeps on changing & nothing stays the sameJ'ai des runes magiques qui ont poussé, sur le dos de ma main
The Pillar & the Met have gone, the Royal long since pulled downLouise m'a offert une grosse épée, Un sabre qui parle au dos
As the great unyielding concrete makes a city of my townTel un chien je la suis partout, tel un chevalier je la sauve


Fare thee well sweet Anna Liffey, I can no longer stayIl m'arrive parfois de penser, à ma vie au Japon
& watch the new glass cages, that spring up along the quayEst-ce que celle-ci me manque ? Je ne crois pas, oh non
My mind's too full of memories, too old to hear new chimesQuand cette fille est dans mes bras, Quand je lui tiens la main
I'm part of what was Dublin in the rare ould timesJ'appartiens à Tristania, au temps des dragons anciens






Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Dublin in the Rare old times de Dubliners.





Quelques parodies parmi prises au hasard :