Pepe le Pew

Auteur : Max le Fou
parodie de Ha que nos pères de Gueules de bois
    



Ah que nos pères étaient heureuxHa que Paris était bien chouette
Quand ils étaient à tableQuand il y avait, Quand il y avait Pepe le Pew
Le vin coulait à flots joyeuxC'était un sconse hyper génial
Ça leur était fort agréableOui c'était un, Oh oui c'était un bon copain



Il faisait des bonds dans les rues

Courant après, courant après les skunkettes

Mais à chaque fois y s'gourrait

C'était un chat, C'était un chat avec de la peinture



Et ils buvaient à pleins tonneauxC'était un sconse qui s'appelait ouais
Comme des trous, comme des trous ! Morbleu !Qui s'appelait Pepe le Pew! Morbleu!
Bien autrement que nous, morbleu !Qui draguait bien Qui draguait bien les
Bien autrement que nous !Il les draguait à tours de bras

Comme tu le vois, comment

Comm' tu l'vois-ture-à-bras, hey!


Ils n'avaient ni riches buffetsJe le voyais rue d'la roquette
Ni verres de VeniseIl recherchait, Il recherchait l'âme sœur
Mais ils avaient des gobeletsOn a vite sympathisé
Aussi grands que leurs barbes friséesIl m'expliquait, comment il draguait les filles

C'était un vrai professionnel

Mais il avait, il avait un inconvénient

C'était son parfum d'naissance

qui venait pas, qui venait pas de chez Gauthier


C'était un sconse qui s'appelait ouais

Qui s'appelait Pepe le Pew! Morbleu!

Qui draguait bien les poules

Il les draguait à tours de bras

Et toi ça va, comment

Et toi ça va-sistas!


Ils ne savaient ni le latinPuis un jour il partit
Ni la théologieAu loin dans les Amériques
Mais ils avaient le goût du vinDans les Studios de la Warner
C'était là leur philosophieIl a planté là notre héritage


C'était un sconse qui s'appelait

Pepe le Pew

Morbleu!

Qui draguait bien les poules

Il les draguait à tours de bras

Comment vas-tu

Comment!

Comment vas-tu, Yau d’poil!


Quand ils avaient quelque chagrin
Ou quelque maladie
Ils plantaient là le médecin
Apothicaire et pharmacie





Celui qui planta le Provins
Au doux pays de France
Dans l'éclat de rubis du vin
Il a planté notre espérance


Buvons donc tous à pleins tonneaux
Comme des trous, comme des trous, morbleu !
Et buvez avec nous, morbleu !
Et buvez avec nous
Au doux pays de France
Dans l'éclat de rubis du vin
Il a planté notre espérance
Buvons donc tous à pleins tonneaux
Comme des trous, comme des trous, morbleu !
Et buvez avec nous, morbleu !
Et buvez avec nous !




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Ha que nos pères de Gueules de bois.





Quelques parodies parmi prises au hasard :