Télérama à la con

Auteur : Max le Fou
parodie de Mistral Gagnant de Renaud Sechan
    



A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toiExcuse moi mon pote si tu me vois chialer,
Et regarder les gens tant qu'y en aJ'me remémorais le passé,
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendraAlors qu'à la télé, les dessins animés
En serrant dans ma main tes p'tits doigtsVivaient pleinement leur apogée.
Pis donner à bouffer à des pigeons idiotsT'avais Nicky Larson, nettoyeur et dragueur,
Leur filer des coups d' pieds pour de fauxQui s'prenait des coups d'masse dans la gueule ;
Et entendre ton rire qui lézarde les mursEt pis Dragon Ball Z, où qu'y s'tapaient dessus,
Qui sait surtout guérir mes blessuresAvec des Kaméhas en plein dans l'cul.
Te raconter un peu comment j'étais minoCe temps, quand j'y songe, me semble bien loin,
Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchandIl est parti en train. Le TGV d'Télérama
Car-en-sac et Minto, caramel à un francl'a emm'né dans l'camp d'concentration d'émissions.
Et les mistrals gagnantsTélérama à la con...


A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toiTe souviens-tu, mon pote, du Club Dorothée,
Et regarder la vie tant qu'y en aSoit-disant l'émission pour bébés ?
Te raconter la Terre en te bouffant des yeuxQuand on voit en c'moment, ce qui passe maintenant,
Te parler de ta mère un p'tit peuÇa me parait plus mongol qu'avant.
Et sauter dans les flaques pour la faire râlerA l'époque de Dorothée, s'ils avaient passé Posptar,
Bousiller nos godasses et s' marrerÇa n'aurait même pas duré un soir ;
Et entendre ton rire comme on entend la merEt pis je parle même pas du cas de Loft Story
S'arrêter, r'partir en arrièreQui aurait même pas passé la nuit.
Te raconter surtout les carambars d'antan et les cocos bohèresJournaleux assassins, c'est vrai qu'il y avait un peu
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvresDe violence dans les animes, mais z'étaient pas tous comme ça,
Et nous niquaient les dentsY en a qui avaient des sentiments furibons.
Et les mistrals gagnantsTélérama à la con...


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toiRaconte moi mon pote, c'que tu peux m'expliquer,
Et regarder le soleil qui s'en vaPourquoi on est dans un monde de pédés,
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fouOu des pseudo-intellectuels sotn des fachos mafieux
Te dire que les méchants c'est pas nousQui veulent nous bander les yeux ?
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeuxFace à la vérité, ils préfèrent tout planquer
Car ils ont l'avantage d'être deuxPour gagner des euros par miliers.
Et entendre ton rire s'envoler aussi hautT'as des tas d'chomeurs en france mais ceux qu'faudrait virer
Que s'envolent les cris des oiseauxC'est les journaleux de ce papier.
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vieMaint'nant le Club Dorothée, c'est presque oublié,
Et l'aimer même si le temps est assassinAlors faudrait y penser… pourquoi on est gouvernés
Et emporte avec lui les rires des enfantsPar une bande de pions amoureux du pognon ?
Et les mistrals gagnantsTélérama à la con...
Et les mistrals gagnantsTélérama à la con...




Liste des 12 autres parodies répertoriées pour Mistral Gagnant de Renaud Sechan :





Quelques parodies parmi prises au hasard :