A 100 ans

Auteur : LinksTheSun
parodie de A 20 ans de Lorie
    



À 20 ans, on se sentA 100 ans, on se sent
Encore une âme un peu fragileEncore des os tout fragiles
Mais pas si docileDes remontées d'bile
On apprend, polimentOn apprend comme des glands
A contrôler ses impatiencesQue l'infirmière est en vacances
Et sa belle insolenceEt que ça, c'est pas de chance


Mais je sais que l'amour me guideraMais je sais que ma vie s'finit déjà
Mais je saisMais je sais
Que la vie continuera ses bienfaitsQu'il faut qu'on me change mes draps, c'est bien fait
Que mon étoile là-hautPour ma gueule, y a pas d'cadeau
Ne me lâchera pas de sitôtA 100 ans, on r'prend pas du gâteau


À 20 ansA 100 ans
On est invincibleOn est couvert de rides
À 20 ansA 100 ans
Rien n'est impossibleTout est impossible
On traverse les jours, en chantantOn traverse les jours en rampant
Et l'amour c'est plus importantLe scabble, c'est c'qu'y a de plus important
À 20 ansA 100 ans


GentimentT'as plus d'dents
On oublie les bonnes manièresT'aimerais manger des pommes de terre
Et toutes les galèresMais c'est carrément galère
On comprend, fatalement,Honnêtement, c'est pas marrant
Que cendrillon jette la pierreLa dernière pomme que t'as mangée
à la vilaine sorcièreElles y sont restées plantées
Mais je saisMais je sais
Que l'amour me guideraQue ma vie s'finit déjà
Mais je saisMais je sais
Que la vie continuera ses bienfaitsQu'il faut qu'on me change mes draps, c'est bien fait
Que mon étoile là-hautPour ma gueule, y a pas d'cadeau
Ne me lâchera pas de sitôtA 100 ans, on fait pas de vieux os


À 20 ansA 100 ans
On est invincibleOn est couvert de rides
À 20 ansA 100 ans
Rien n'est impossibleTout est impossible
On traverse les jours, en chantantOn traverse les jours en rampant
Et l'amour c'est plus importantAu mieux, y a toujours les fauteuils roulants
À 20 ansA 100 ans


On ose tout direOn va bientôt mourir
InsouciantA 100 ans
Mais avec le sourireOn arrête pas d'vomir
On traverse les jours, en chantantOn traverse les jours en rampant
S'il faut parler d'avenirS'il faut parler d'avenir
Sachez que l'on est bien assez grandSachez qu'on n'a pas d'toute façon
à 20ansA 100 ans
Même si l'on se sent tellement fort et différentMême si l'on se sent tellement mort et vide dedans


À 20 ansA 100 ans
Parfois dans les remordsParfois quand on s'endort
On se sentOn ressent
Perdu en désaccordDes gargouillis d'la mort
Pleurer le grand amour, en chantantAller jusqu'au toilettes en rampant
Il viendra un jour, il faut du tempsEt laisser une grosse trace en passant


À 20 ansA 100 ans
On est invincibleOn est couvert de rides
À 20 ansA 100 ans
Rien n'est impossibleTout est impossible
On traverse les jours, en chantantOn traverse les jours en rampant
Et l'amour c'est plus importantAu mieux, y a toujours les fauteuils roulants
À 20 ansA 100 ans
On ose tout direOn va bientôt mourir
InsouciantA 100 ans
Mais avec le sourireOn arrête pas d'vomir
Pleurer le grand amour, en chantantOn traverse les jours en rampant
Il viendra un jour, il faut du tempsLe scabble, c'est c'qu'y a de plus important
À 20 ans...A 100 ans



Ah, Germaine, cette chanson, elle poutre du poney!




Une autre parodie est répertoriée pour A 20 ans de Lorie :





Quelques parodies parmi prises au hasard :