Azef le lâche

Auteur : lemoine
parodie de Vladimir Ilitch de Michel Sardou
    


Un vent de Sibérie souffle sur la Bohèmeun vent de Sibérie souffle chez les STAGOR
Les femmes sont en colère aux portes des moulinsles membres sont en colère au portes de leur villes
Des bords de la Volga au delta du Niemendes bord du continent au fin fond du 25
Le temps s'est écoulé il a passé pour rienle temps passe sans victoire leur hommes meurent pour rien
Puisqu'aucun dieu du ciel ne s'intéresse à nousKHAZAD et L-P-S venez avec nous
Lénine relève-toi, ils sont devenus fousils vont succomber sous nos coups


Toi Vladimir Illitchtoi Azef le lâche
T'as raison tu rigolest'a raison tu rigole
Toi qui a voyagé dans un wagon plombétoi qui vois tes hommes se prendre des bâches
Quand tu vois le Saint-Père ton cousin de Polognequand tu vois la triple alliance tes voisins du 25
Bénir tous ses fidèles dans son auto blindéedétruire tous tes membres contre nos murailles


Toi Vladimir IllitchToi Azef le lâche
Est-ce qu'au moins tu frissonnesest ce qu'au moins tu peut te battre
En voyant les tiroirs de la bureaucratieet voyant tes membres en crever
Remplis de tous ces noms de gens qu'on emprisonneet venir mourir sur nos murs
Ou qu'on envoie mourir aux confins du payset que tu sacrifie a des heures de chez eux


Toi Vladimir IllitchToi Azef le lâche
Au soleil d'outre-tombeau mur de poussière
Combien d'années faut-il pour gagner quatre souscombien d'heure faut il pour faire un bélier
Quand on connaît le prix qu'on met dans une bombequand on connait le temps qu'on met pour arriver
Lénine relève-toi ils sont devenus fousAzef cache toi bien on aura tes villages


Où sont passés les chemins de l'espoirou sont passer les attaques de tes membres?
Dans quelle nuit au fond de quel brouillardDans quel nuit au fond de quel brouillard
Rien n'a changé les damnés de la terrerien ne changera tes membres de m**de
N'ont pas trouvé la sortie de l'enferne gagnerons rien nous sommes les meilleurs


Toi qui avais rêvéToi qui avait rêver
L'égalité des hommesle continent STAGOR
Tu dois tomber de haut dans ton éternitétu va tomber de haut quand on aura ta peau
Devant tous ces vieillards en superbe uniformesdevant tous ces petits points sans arme et sans ressources
Et ces maisons du peuple dans des quartiers privéset ces murailles trouer sans gardien pour rester


Toi Vladimir IllitchToi Azef le lâche
Si tu es le prophètesi tu étais sérieux
Viens nous parler encore en plein cœur de Moscoutu arrêterais les hostilités maintenant
Et répands la nouvelle à travers la planèteet répandrais la nouvelle de notre puissance
Amis du genre humain ils sont devenus fousAzef et ses hommes sont devenus fou




Une autre parodie est répertoriée pour Vladimir Ilitch de Michel Sardou :





Quelques parodies parmi prises au hasard :