Les présidentielles

Auteur : Boubourses
parodie de Mon HLM de Renaud Sechan
    


Au rez-d'-chaussée, dans mon HLMPour commencer, aux présidentielles,
Y a une espèce de barbouzeY’ a un nain énervé,
Qui surveille les entrées,Qui parle pour l’UMP,
Qui tire sur tout c' qui bouge,Qui karcher tout c’ qui bouge,
Surtout si c'est bronzé,Surtout dans les cités.
Passe ses nuits dans les cavesPasse ses journées d'un air grave,
Avec son Beretta,Avec Messieurs les agents,
Traque les mômes qui chouraventTraque les gamins qui squattent,
Le pinard aux bourgeois.Dans les cages d'escalier,
Y s' recrée l'IndochineIl prône l'autorité,
Dans sa p'tite vie d' peigne cul.Et l’ immigration choisie,
Sa femme sort pas d' la cuisine,Si tu sors de l'usine,
Sinon y cogne dessus.Le mec, y t'cogne dessus,
Il est tellement givréIl est tellement givré,
Que même dans la LégionQu'il insulte la Justice,
Z'ont fini par le j'ter,Et les jeunes des quartiers,
C'est vous dire s'il est con!C'est vous dire s'il est triste.


Putain c' qu'il est blême, mon HLM!Ah putain c'qu’elles sont blêmes, les présidentielles
Et la môme du huitième, le hasch, elle aime!Quels bulletins vais-je donc prendre en guise de papier toilettes ?


Au premier, dans mon HLM,En deuxième, aux présidentielles
Y a l' jeune cadre dynamique,Y’ a un opportuniste
Costard en alpaga,La crème du candidat,
C'ui qu'a payé vingt briquesPour lui les socialistes
Son deux pièces plus loggia.Sont pas tous des parias,
Il en a chié vingt ansIl est proche de l’ UMP
Pour en arriver là,Partage même des idées.
Maintenant il est contentAvec les communistes,
Mais y parle de s' casser.Y'a qu'Le Pen qu'il aime pas
Toute façon, y peut pas,Avec Bayrou mon gars
Y lui reste à payerC'est l'pays des merveilles
Le lave vaisselle, la télé,Quand l'mensonges va, tout va !
Et la sciure pour ses chats,Après la pluie l'soleil
Parc' que naturellementY nous scande gentiment
C' bon contribuable centriste,Vive le parti centriste !
Il aime pas les enfants,Y s’ prend pour Peter pan,
C'est vous dire s'il est triste!Allez Mickey en piste




Au deuxième, dans mon HLM,En troisième, aux présidentielles,
Y a une bande d'allumésY’ a une espèce de connasse,
Qui vivent à six ou huitQui sourit comme une prude,
Dans soixante mètres carrés,Comme pour vendre de l'Ajax,
Y a tout l' temps d' la musique.Elle se croit dans une pub,
Des anciens d' soixante-huit,Comme toutes les délurées,
Y'en a un qu'est chômeurY'a qu'son cul qu'est branchant,
Y'en a un qu'est instit',C'est pour mieux faire passer,
Y'en a une, c'est ma sœur.La camelote qu'elle nous vend
Y vivent comme ça, relaxAux manif’, aux meetings,
Y a des mat'lats par terre,Elle est au premier rang,
Les voisins sont furax;Mais elle sort que du flan,
Y font un boucan d'enfer,Ses discours c'est d'un chiant,
Y payent jamais leur loyer,Elle est même pas mariée
Quand les huissiers déboulentTout ça pour pas payer
Y écrivent à Libé,L'impôt sur la fortune
C'est vous dire s'ils sont cools!Z'ont jamais assez d'thunes




Au troisième, dans mon HLM;En quatrième, aux présidentielles,
Y a l'espèce de connasse,Y’ a celui qu’ ses copains
Celle qui bosse dans la pub',Appellent tonton raciste,
L'hiver à Avoriaz,Même qu’ sa lui plaît pas bien
Le mois d' juillet au Club.D'passer pour un fasciste.
Comme toutes les décolorées,Il arrête pas d'gueuler,
Elle a sa Mini-Cooper,Y'en a après tout le monde,
Elle allume tout l' quartierY veut nous asperger,
Quand elle sort son cocker.De ses idées immondes,
Aux manifs de gonzesses,Y trouve toujours des cons
Elle est au premier rang,Pour croire à ses conneries
Mais elle veut pas d'enfantsLa France a ses couillons
Parc' que ça fait vieillir,Y s'trouve qu'y votent pour lui
Ça ramollit les fessesN’empêche que mort aux cons
Et pi ça fout des rides,J'ai pas pu m'empêcher
Elle l'a lu dans l'Express,Vous voyez j'l'ai laissé,
C'est vous dire si elle lit!Eh eh, c’ est vous dire si j’ ai raison




Au quatrième, dans mon HLM,En cinquième, aux présidentielles
Y a celui qu' les voisinsY’ a une espèce de justicier
Appellent ' le communiste ',Qui s’ prend pour géant vert,
Même qu'ça lui plaît pas bien,Qui s'amuse à faire chier
Y dit qu'il est trotskiste!Ceux qui vivent de la terre
J'ai jamais bien pigéVous l'aurez deviné
La différence profonde,S'agit d'José Bové !
Y pourrait m'expliquerEn allant arracher
Mais ça prendrait des plombes.Les OGM plantés
Depuis sa pétition,Y croît qu'y va changer
Y a trois ans pour l' Chili,Quelque chose sur la Terre
Tout l'immeuble le soupçonneQuand pour l'effet de serre
A chaque nouveau graffiti,Y'aurait quelque chose à faire
N'empêche que ' Mort aux cons 'Y préfèrent faire la guerre
Dans la cage d'escalier,Contre le nucléaire
C'est moi qui l'ai marqué,Car ça fait peur aux gens
C'est vous dire si j'ai raison!C't'avec ça qu'y votent vert




Pi y a aussi, dans mon HLM,Et enfin, aux présidentielles,
Un nouveau romantique,Y'a toute toute une tripotée,
Un ancien combattant,De partis ridicules,
Un loubard, et un flicPour la chasse du gibier
Qui s' balade en survêtementOu contre la pilule
Y fait chaque jour son joggingY galère pendant des mois
Avec son berger all'mand,Pour être parrainés
De la cave au parking,Et ils s'y voient déjà
C'est vachement enrichissant.Président des français
Quand j'en ai marre d' ces braves gensAlors qu'ça fait longtemps
J' fais un saut au huitièmeQu'y stagnent à 1%
Pour construire un momentOn peut dire qu'y'a des gens
'vec ma copine Germaine,Qui aiment perdre leur temps
Un monde rempli d'enfants.Pendant que nous on bosse
Et quand l' jour se lèvePour essayer d's'en sortir
On s' quitte en y croyant,Certains voyagent gratos
C'est vous dire si on rêve!Sans une une thune à sortir






Liste des 5 autres parodies répertoriées pour Mon HLM de Renaud Sechan :





Quelques parodies parmi prises au hasard :