Elle m'a déçu

Auteurs : 6-9 et Bruno Guillon
parodie de A demi nue de Saïan supa crew
    


Nouma mie ton mini mal manie mal sa manou
L’amour nous manie telle manie marions-nous
Ma lune demie elle est ma lune
Et elle émane une pure caresse de dune,
Goutte manile de manie, jamais nue à demi,
Elle m’a mis à nu, elle, Emma, est ma nana,
Jamais ma nounou sommes compris celui qu’est le plus abruti
Est l’homme que de servir la femme un jour le pourri.


Quand elle s’est mise à demi nue,Quand elle s'est mise à demi nue
Elle m’a émue,Elle m'a déçu
Elle m’a eu.Grave déçu

Des petits seins et un gros cul

Ça m'a pas plus

Trop poilue

Quand elle s'est mise à demi nue


J’étais plus sage et, la fille bien plus âgée.J'étais cassé pas de meuf à ma portée
Une teen intéressée parce qu’en sexe on dit mon peuple usagé...Incapable de draguer debout je pouvais pas rester
Victime… d’abord c’était quoi ?Du Gin j'en avais bu plus qu'assez
2, 3 baisers volés.Y'a ma tête qui tournait
Nos affaires volent et nous voilà volets fermés,J'en avais la nausée, j'ai foncé au WC
Tous vœux dévoilés...La boîte, j'ai traversée
«Hé ! Aurais - tu de quoi couvrir l’ami Paul ?»J'ai marché sur mon lacet et c'est la que je l'ai percutée
«Hein ! Hein !»Sur la piste, elle dansait
C’est là qu’elle me pointe une montagne de capotes.Et c'est là que j'ai craqué look à la Britney,
Au lit, j’ai fait tiep comme un gars de «téç» poli.Tasse-pé aux semelles compensées
1. J’étais mort,Je me suis mis à penser
2. Elle amère,Que j'avais trop dépensé
3. Et moi, marre d’être au lit ...Va falloir me surpasser

Pour pouvoir l'attirer
Plus raffinée, plus douce et plus subtile.(Mais l'attirer avec un 'L' apostrophe,
Selon moi, j’avais trouvé la fille,faut pas me prendre pour ce que j'suis pas...)
Encore immaculée, avec respect je patientais.
Mais lors d’un rendez - vous à la gare de sa ville,Dans la lumière, j'étais plus sur que c'était une fille
Je vois son ex qui me dit : «elle s’en bon la vanille !».Pour vérifier il faudra bien que j'la déshabille
Un parfum que j’avais moi - même acheté,J'lui dis tu me suis, on s'casse de là on ^part en vrille
Odeur que tout le quartier connaît.On s'est retrouvé dans ma bagnole super pourrie




C’était prédit, mon body et mes dix doigts,On était dans la voiture elle me prenais la tête
A son dos nu, je devais être ready.Ellle avait trop chaud voulait que j'ouvre la fenêtre
Je suis en ébats alors qu’elle se déshabille.Elle parlait, elle me saoulait de parole,
Dans ses yeux, l’offre d’ébats.C'est là que j'ai compris qu'elle s'appelait Carole
Je suis ébahi.1ère, 2ème, 3ème, dérapage contrôlé
Elle me téma dans mes mathématiques,On a finit dans les graviers
Me dit : « pas de panique !Elle continuait de jacter
Lâche les cinématiques !J'la dévorais des yeux
Sur l’instantané, je peux même pas imiter.Assise dans mon carrosse
Intimidé, je perdrai mon intimité dans la matinée.Si c'était un poulet, j'aurais laissé que les Os

(Je sais qu'on dit les os

mais j'ai dis les os c'est pour la rime...)


C’était à je ne sais quelle saison,A l'hôtel elle arrache mon blouson
Environ 15/16 ans, ému comme Kersozon.Elle me dit qu'elle veut grimper au plafond
De ma traversée, j’étais aux anges.J'enlève son soutif, mais étonné
Malgré l’odeur du zoo,Je ne trouve pas ce que je cherchais,
Je marquais son corps de ma bouche en losange.Je descend plus bas pour dégrafer
En fond, le son c’était pas Gun’s Roses, c’était Boys Men.Sa mini-jupe en Sky extra serrée
J’avais du mal à avoir le gros zizi mais je jouais le cow-boy quand même.Et là je sais pas ce qui s'est passé
J’ai dégaine (1 fois), dégainé (2 fois).Mais son volume a soudain triplé, Yo!




Ben !
J’ai bien senti qu’elle me mentait.J'ose même pas parler du reste de la soirée
(Elle m’a) menti.Si t'as pas vu Alien tu pourras pas piger
J’étais l’élu bien trop gentil (et m’u) tilisait pour scandaliser.Et comme j'en ai raz le bobobobobobole
(Elle m’a hu) milié.Des rimes en 'é'
P’t’être que j’ai dû trop gesticuler, vu l’état d’mes cellules après l’déluge.J'peux te dire que j'ai eu l'air d'un con
Ben, j’allais parler mal d’elle, ça les f’rait marrer.Moi qui voulais me faire un canon
J’avais peut être jamais taper, je l’avoue, j’avais les boules qu’on calées.J'suis devenu le roi de la pêche au thon
Quelle malédiction salée...J'suis retourné dans la boite, c'était fermé
Moi - même j’hallucinais !Alors j'suis parti me coucher comme un con.
Fallait m’voir passer dans la classe, vanner cette garce damnée.
Quand je vois l’âge qu’on avait, quelle belle année !Quand elle s'est mise à demi nue







Aucune autre parodie n'est répertoriée pour A demi nue de Saïan supa crew.





Quelques parodies parmi prises au hasard :