Parce qu'on fume des joints

Auteur : Kobbey
parodie de Parce qu'on vient de loin de Corneille
Date : 4 février 2008
    


Nous sommes nos propres pèresOn fume des gros pétards
Si jeunes et pourtant si vieux, ça me fait penser, tu saisSi courts et pourtant si bons ca m'fait planer et tousser
Nous sommes nos propres mèresOn est des gros fêtards
Si jeunes et si sérieux, mais ça va changerOn fume on boit on rote c'est pas près d'changer
On passe le temps à faire des plans pour le lendemainOn voit souvent des éléphants roses ou bariolés
Pendant que le beau temps passe et nous laisse vide et incertainPendant que les agents passent et nous laissent nous intoxiquer
On perd trop de temps à suer et s'écorcher les mainsOn est trop contents quand on trouve un mégot séché
A quoi ça sert si on n'est pas sûr de voir demainA quoi ca sert si on peut même pas le rallumer
A rienFait chier !


Alors on vit chaque jour comme le dernierAlors on voit des nounours en bikini
Et vous feriez pareil si seulement vous saviezEt si vous aviez fumé vous l'verriez aussi
Combien de fois la fin du monde nous a frôlésOn peut meme plus s'lever tellement on est finis
Alors on vit chaque jour comme le dernierAlors on voit des nounours en bikini
Parce qu'on vient de loinParce qu'on fume des joints


Quand les temps sont dursEt quand on n'a plus d'feuille
On se dit : Pire que notre histoire n'existe pas On roule notre herbe dans du joli papier toilette
Et quand l'hiver perdureSi t'as la larme a l'œil
On se dit simplement que la chaleur nous reviendraGoute moi ce petit pétard et t'prend pas la tête
Et c'est facile comme çaCe serait bête


Jour après jourJour après jour
On voit combien tout est éphèmereOn se ruine pour s'niquer la santé
Alors même en amourAlors depuis toujours
J'aimerai chaque reine comme si c'était la dernièreJ'ai fumé chaque bédo comme si c'était le dernier
L'air est trop lourdMais c'est trop court
Quand on ne vit que sur des prièresAlors on s'fait une deuxième tournée
Moi je savoure chaque instantEt je savoure chaque bouffée
Bien avant que s'éteigne la lumièreBien avant que tout ne parte en fumée




Jour après jourJour après jour
On voit combien tout est éphémèreOn se ruine pour s'niquer la santé
Alors vivons pendant qu'on peut encore le faireFumons pendant qu'on peut toujours respirer
Mes chersC'est vrai






Liste des 5 autres parodies répertoriées pour Parce qu'on vient de loin de Corneille :





Quelques parodies parmi prises au hasard :