La maligne et le rusé

Auteur : Paradoxale 36
parodie de A-t-on jamais de Mylène Farmer
Date : 2013
    

6ème sur Meilleure illustration d'une parodie en 2014

A-t-on jamais les mots Me fond dans le tableau
Pour se convaincre d'oublierDans l'attente de t'observer
Marcher vers l'échafaudLà, je vois ton museau
Ou faut il se réfugier ?Je voudrais ton amitié


A-t-on jamais vu merM'en remets à ton flair
Se cabrer, se déchirerPour s'aimer, s'apprivoiser
Moi j'aurais voulu lui plaireToi, animal solitaire
Pour qu'il reste à mes côtésPuis-je rester à tes côtés


AlléluiaAller où tu vas
Aller où tu voisAller dans le bois
Les montagnesSur tes traces
AlléluiaAller où tu vas
Donner tout de moiAller à l'endroit
Pour t'y voirDans l'espoir


D'affronter tant de nuitsRespecter tes envies
Les désastres du passéLa confiance s'est installée
J'ai oublié de vivreMon âme possessive
D'accrocher l'astre à mon piedA griffé l'instinct, l'inné


A trop vouloir ton c?ur, disA te vouloir ailleurs
Rien pour me raccommoderCrois t'avoir perdu à jamais
C'est toi qui m'as donné vieDe la leçon, j'ai appris
Ce soir je pose mes clefs Qu'il faut aimer sans changer


AlléluiaAller où tu vas
Aller où tu voisAller à tout-va
Les montagnesEt j'y gagne
AlléluiaAller où tu vas
Donner tout de moiA l'orée du bois
Pour t'y voirPour t'y voir




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour A-t-on jamais de Mylène Farmer.





Quelques parodies parmi prises au hasard :