Là-bas

Auteur : Paradoxale 36
parodie de Là-bas de Jean-Jacques Goldman
Date : 2012
    


Goldman : Là-basChez moi
Tout est neuf et tout est sauvageY a pas d'allocation chômage
Libre continent sans grillageSi t'es pas content, tu dégages
Ici, nos rêves sont étroitsIci, je fais valoir mes droits
C'est pour ça que j'irai là-basC'est pour ça que je viens chez toi !


Là-basChez toi
Faut du cœur et faut du courageOn a pas besoin de courage
Mais tout est possible à mon âgeOn arrive, dépose nos bagages
Si tu as la force et la foiOn nous donne ce que l'on a pas
L'or est à portée de tes doigtsNotre force, ce sont vos lois
C'est pour ça que j'irai là-basC'est pour ça que je reste là !


Sirima : N'y va pasJe perçois
Y'a des tempêtes et des naufragesDes pépettes pour mon élevage
Le feu, les diables et les miragesPour les études, le nourrissage
Je te sais si fragile parfoisDonne nous ce que tu n'as pas
Reste au creux de moiJ'aime cet état !


On a tant d'amour à faireOn a rien du tout à faire
Tant de bonheur à venirVous avez l'art d'accueillir
Je te veux mari et pèreOn ne veut pas vous déplaire
Et toi, tu rêves de partirOn ne surtout pas partir


Goldman : Ici, tout est joué d'avanceIci, on a l'assurance
Et l'on n'y peut rien changerD'être nourrit et loger
Tout dépend de ta naissanceOn saisit cette providence
Et moi je ne suis pas bien néQui serait bête de la renier !


Sirima : Là-basChez toi
Loin de nos vies, de nos villageOn a une tonne d'avantages
J'oublierai ta voix, ton visageSurtout ceux atteints de glandage
J'ai beau te serrer dans mes brasFaut dire qu'il n'y a plus d'emplois
Tu m'échappes déjà là-basOn s'en tape, c'est mieux chez toi !


Goldman : J'aurai ma chance, j'aurai mes droitsSi ma présence ne te plaît pas
Sirima : N'y va pasTe plaît pas
Goldman : Et la fierté qu'ici, je n'ai pasLe plus gêné, on dit qu'il s'en va
Sirima : Là-basS'en va
Goldman : Tout ce que tu mérites est à toiLa faillite de ce pays, c'est pas moi
Sirima : N'y va pasC'est pas moi
Goldman : Ici, les autres imposent leur loiEt si la cause repose sur l'état
Sirima : Là-basL'état
Goldman : Je te perdrai peut-être là-basJe ne serais peut-être pas là
Sirima : N'y va pasNon pas là
Goldman : Je me perds, si je reste làSi mon grand-père reposait chez moi
Sirima : Là-basChez moi
Goldman : La vie ne m'a pas laissé le choixMême si je repartais là-bas
Sirima : N'y va pasOui, là-bas
Goldman  : Toi et moi, ce sera là-bas ou pasEst-ce que t'auras plus de choix ou pas ?
Sirima : Là-basLe choix
Goldman : Tout est neuf et tout est sauvageMême si les keufs rôdent dans les parages
Sirima : N'y va pasLes parages
Goldman : Libre continent sans grillageLibre, je me sens davantage
Sirima : Là-basDommage !
Goldman : Beau comme on n'imagine pasFaut qu'on soit la vermine, chaque fois
Sirima : N'y va pasChaque fois
Goldman : Ici, même nos rêves sont étroitsOn se relève, et puis l'on marche droit
Sirima : Là-basOui, droit
Goldman : C'est pour ça que j'irai là-basC'est pour ça que je reste là
Sirima : N'y va pasReste là
Goldman : On ne m'a pas laissé le choixOn ne peut que garder la foi
Sirima : Là-basLa foi
Goldman : Je me perds si je reste làJe me sers une part chaque mois
Sirima : N'y va pasChaque mois
Goldman : C'est pour ça que j'irai là-basC'est pour ça que je resterais chez toi !........
Sirima : N'y va pas, N'y va pas.. N'y va pas!Oui, chez toi, oui chez toi, oui chez toi,,,,




Liste des 4 autres parodies répertoriées pour Là-bas de Jean-Jacques Goldman :





Quelques parodies parmi prises au hasard :