Plus faillir

Auteur : Paradoxale 36
parodie de Plus grandir de Mylène Farmer
    


Petit rien, petit boutEpuisée, à genoux,
De rien du toutLes nerfs à bout,
M'a mise tout sens dessus dessousMes nuits secouées de rêves fous
A pris ses jambes a son couAtteinte de flemme pour beaucoup… ou !


Petit rien, petit boutEpuisée, à genoux,
La vie s´en foutVidée de tout,
Dans mes draps de papier tout déclavésJ’aimerais mes journées plus agitées
Mes baisers sont souillésAu lieu de végéter… et !


Plus grandir, j´veux plus grandirPlus faillir, j’veux plus faiblir,
Plus grandir pour pas mourir, pas souffrirPlus faillir pour pas dormir face au pire.
Plus grandir, j´veux plus grandirPlus faillir et rebondir
Pour les pleurs d´une petite fillePour des heures de séguedille…ou…ou !


Jeux de mains, jeux de fousJe vais bien, mais c’est vous
C´est pas pour nousQui plante (le) clou !
Suspendue au lit comme une poupéeIndépendant de ma volonté
Qu´on a désarticuléeCarence de vitalité…. et !


Petit rien, petit boutEpuisée, à genoux,
De rien du toutLes nerfs à bout.
Reviens dans mes images j´me suis perdueMatin de messages curieux, ambigus
Apres ... je n´sais plus!Je t’aime…… que veux-tu !


Plus grandir, j´veux plus grandirPlus faillir, j’veux plus faiblir,
Plus grandir pour pas mourir, pas souffrirPlus faillir pour pas dormir de plaisir.
Plus grandir, j´veux plus grandirPlus faillir face au désir
Pour les pleurs d´une petite fillePlus passer des heures au lit… « j’roupille »…ou…ou !




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Plus grandir de Mylène Farmer.





Quelques parodies parmi prises au hasard :