Résurrection

Auteur : Paradoxale 36
parodie de L'annonciation de Mylène Farmer
    


Il est entré dans mon litIl a quitté son étui
Sans un bruitCet esprit
Sans même troubler la nuitSous peine dans l’infini
En moi il a fait son litSe doit d’être repenti
Petite pluie, oublier entre deux crisLe verdict est donné selon la vie,
Dans mon sein je l'ai mauditLe chemin qu’il a suivi
Ce saint esprit.D’humain ici !


Une larme un frisson c'est l'heureCette âme en prison se meurt
Celle qui sonne la douleurPétitionne le Seigneur
Celle où seule on sent son cœurL’implore pour autre demeure
Qui affleureUn bonheur,
Qui se gonfle de sang et meurtUne seconde chance un meilleur
L'ange m'a fait croire au bonheurL’ange sera l’inquisiteur
C'est un faiseur.De ses erreurs !


Et moi je sais que Dieu existeEn proie aux Dieux qui les punissent
Et ça me donne bien du malheurParce que les hommes font le malheur
Et moi je sais que Dieu est tristeNos choix peuvent être nos préjudices
Car dans mon ventreCoincés dans l’antre
Ça naît ça meurt.Du créateur !


Il a traversé mon litComment, par quelle alchimie
Comme on fuitLes esprits
Sans même déranger la vieReviennent arranger leurs vies,
Un caillau il m'a trahiLes défauts qui n’ont permis
Sans un criParadis
La vie pour moi c'est finiS’approprient l’anatomie
Mon sauveurDans un cœur
Mon petit baigneurRevivent ailleurs
Sans toi je meurs.Pauvres pêcheurs !


Et moi je sais que Dieu existeEn proie aux Dieux qui les punissent
Et ça me donne bien du malheurParce que les hommes font le malheur
Et moi je sais que Dieu est tristeNos choix peuvent être nos préjudices
Car dans mon ventreCoincés dans l’antre
Ça naît ça meurt.Du créateur !




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour L'annonciation de Mylène Farmer.





Quelques parodies parmi prises au hasard :