Derrière ta fenêtre

Auteur : Paradoxale 36
parodie de Derrière tes fenêtres de Mylène Farmer
    


La lumière est invisibleTes prières sont incessibles
à nos yeuxPour…. nos Dieux !
C'est ce qu'ils disent en silenceC’est qu’ils attisent la souffrance
Quand ils sont deux...Quand ils font feu !


Hommes et femmes de pierreQuel infâme impair
Aux destins sans gloireEncoure le purgatoire ?
Mal étreints, trop fiersAux confins d’ l’enfer,
J'entends...T’attends..
L'absence d'eux...Clémence d’eux


Derrière les fenêtresDerrière ta fenêtre
Des vies, longtemps, se perdentTu vis rôdant comme l’hère…
Derrière les fenêtresDerrière ta fenêtre,
J'envie des mondesT’envies le monde
Qui ressemblent aux songesQui ressemble à tes songes.
Derrière les carreauxDerrière les barreaux,
Tombent en lambeaux des êtresTombent en lambeaux, tes rêves.
Derrières les pâleurs, on sait qu'un
Cœur va naître ou disparaîtreDerrière ta douleur, tu fais l’erreur

De n’être que ton spectre !


Silhouettes exquisesSilhouette occise,
J'imaginais vos cernesCe portrait te consterne !
Des amants qui sont tranquillesSurvivant dans un exil
A leurs fenêtresA ta fenêtre !


Hommes et femmes dignesComme ton âme est digne,
Je voudrais rencontrer vos ombresJe voudrais corriger ton ombre,
Parler à vos âmesEt sécher tes larmes
Qui plongentQui rongent
Et qui se signentEt te résignent !





Derrière ta douleur, tu es voyeur

Qui se préserve des glaives !




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Derrière tes fenêtres de Mylène Farmer.





Quelques parodies parmi prises au hasard :