Partout les conflits

Auteur : Paradoxale 36
parodie de Au bout de la nuit de Mylène Farmer
    


BeauFaux,
C'est si beau !C’est si faux !
Ton corpsCes morts
Glissant sur ma peauGisants sous drapeaux !


ChaudTrop,
Que c'est chaud !Quand c’est trop !
Ta boucheCartouches
Soufflant sur mes motsSifflants en écho!


LongNon,
Oh, c'est long !Oh, c’est non !
Le tempsAu sang
Du dernier frissonVersé des légions !


FroidVois,
Qu'il est froidQu’ elle s’accroît
Ce silenceCette violence
Qui grelotte en moiQui mijote en toi !


Au bout de la nuitPartout, les conflits
Sans vie, j'm'enfuisRuinent des vies !
Au bout de l'enviePartout, jalousie,
Tout meurt sans criTous meurent d’envie !


Chut !Chute
Tout est videDans le vide,
Tout est rideTout séide,
SuicideSuicide !


J't'aimeHaine,
Oh, je t'aimeTrop de haine,
Sans toiSoldat,
Il me reste quoi ?Cesse tes combats !


Au bout de la nuitPartout, les conflits
Sans vie, j'm'enfuisDurcissent des vies !
Au bout de l'enviePartout, l’ennemi,
Tout meurt sans criDes pleurs, des cris….


J't'aime...La peine……..


Au bout de la nuitPartout, les conflits,
Sans vie, j'm'enfuisBrisent des vies !
Au bout de l'enviePartout, les conflits 
Tout meurt sans criQue nos cœurs oublient 




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Au bout de la nuit de Mylène Farmer.





Quelques parodies parmi prises au hasard :