Diablerie

Auteur : Paradoxale 36
parodie de Amélie m'a dit d'Alizée
    


Solitaire, petit nuage rondRien à faire, quand s’ propagent pulsions
Dans le ciel, des formes à l’abandonMeurtrières, dépassants la raison
La lumière, l’étincelle qui lui ditUn mystère, l’étincelle de folie
Que la mienne se languit de lui, maisDans les gènes, par quelle diablerie


J’appréhende l’ombreS’ répand le poison
Qu’il fait sur moi quand ça n’ va pasDes plus sournois au fond de soi
Comprendre ses ombresMande l’aliénation
L’aider s’il a confiance en moiQui l’apprivoise, la science s’y noie
Couper la machine, qui fait la pluie, changer la vieCerné de délires qui s’amplifient et s’établit
Que tout est possible, c’est Amélie qui me l’a dit…Un déséquilibre dans cet esprit des plus maudits


Amélie a de l’or à donnerDiablerie égorge la pensée
Mélodie de vie, c’est l’odysséeMaladie enfouie non déclarée
L’Amélie c’est comme l’Amitié, Avilie par quel procédé
De la poésie au bout des lèvresPar quelle alchimie le loup s’ réveille
Amélie a de l’or à donnerDiablerie dévore la pensée
Les mots d’Amélie sont pleins de mielComme la souris qu’ le chat harcèle
Amélie câline ou cajoléeDiablerie maline est aux aguets
Mélodie de vie, ode à la mienneComme la brebis qu’ le loup surveille


Solitaire dans mon photomatonCes pervers que l’on enferme dans prison
J’ suis pas belle, mais c’est à l’unissonUn problème mis en déportation
Qu’on s’appelle, qu’on se cherche, on se suit, maisLa gangrène dans la brèche fait son nid
Moi, je veille, Amélie aussi…Elle sommeille, ne guérit le vice


Les lumières de MaiUn terme aux effets
Elles si douces, si farouchesPar une unique cartouche
Dessinaient les gestesLe germe dépisté
Et du rouge sur ma bouche…Sans un doute, l’on essouche…






Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Amélie m'a dit d'Alizée.





Quelques parodies parmi prises au hasard :