Le poids de la croix

Auteur : Paradoxale 36
parodie de Santa Maria de Mireille Mathieu
    


Santa Maria, dans le grand vacarme du mondeLe poids de la croix, écrasant quand les larmes tombent
Entendre une larme qui tombeS’étendre sous les drames qui plombent
Est-ce que ça t’arrive quelque foisFaire qu’on ne chavire sur la voie
Santa Maria, il y a tant de nuits que j’espèreLe poids de la croix, pesant les défis, les critères
Lire dans ton sourire de pierreSuivre un avenir sans repère
Qu’un jour mon amour me reviendrasParcours sans retour ou frayent les choix


Toi qui a trop souffertToi et ton lot de misères
Pour ne pas calmer ma souffranceLourd, tout ce paquet de souffrance
Toi vers qui les prières s’élèventToi qui plie sous la chimère de tes rêves
Même au cœur du silence, ma seule chanceLa candeur te distance, la peur devance
Santa Maria, qu’il me revienneLe poids de la croix précise la peine
Santa Maria, ne m’abandonne pasLe poids de la croix ne s’étalonne pas


Santa Maria, dans le grand vacarme du mondeLe poids de la croix s’allégeant de charges qui incombent
Entendre une larme qui tombeDéfendre son âme sous décombres
Est-ce que ça t’arrive quelque foisMais que s’achemine la vie sans croix
Santa Maria, j’avais déserté les églisesLe poids de la croix, brusque la santé qui s‘épuise
Il faut que l’amour m’y conduiseLes défauts d’amour fragilisent
Mais c’est le meilleur chemin vers toiD’autres ont tous les malheurs à la fois


Une femme te supplie dans le silence de ta chapelleTes armes ne suffisent devant puissance de l’éternel
L’entendras-tu parmi la litanie des voix qui t’appellentAvanceras-tu même si l’esprit se croit sans appel
Tu pries pour elleTu pries pour elle
Santa Maria, pries pour ma peineLe poids de la croix, pries pour ma peine
Santa Maria ne m’abandonne pasLe poids de la croix ne s’étalonne pas !


Santa Maria, dans le grand vacarme du mondeLe poids de la croix, s’étend quand se massent les ombres
Cette pauvre larme qui tombeCette pauvre larme qui tombe
Je suis sûre que toi tu l’entendrasJe suis sûre que toi tu l’entendras
Santa Maria, il y a tant de nuits que j’espèreLe poids de la croix, pesant de soucis, de galères
Lire dans ton sourire de pierreTire des soupirs, la colère
Qu’un jour mon amour me reviendrasQu’un jour mon amour me reviendras


Santa Maria, dans le grand vacarme du mondeLe poids de la croix dans le grand vacarme du monde
Cette pauvre larme qui tombeCette pauvre larme qui tombe
Je suis sûre que toi tu l’entendrasJe suis sûre que toi tu l’entendras


Santa Maria, Ne ploie sous le poids
Santa MariaNe ploie sous la croix




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Santa Maria de Mireille Mathieu.





Quelques parodies parmi prises au hasard :