Ancêtres anonymes

Auteur : Paradoxale 36
parodie de Le pull-over blanc de Graziella De Michelle
    


Il y a longtemps déjà qu'elle n'est plus làEtaient-ce des manants, des rois, des forçats
Je ne peux même plus compter les années sur mes doigtsQui étaient tous nos ancêtres depuis les primates
Elle avait des airs de petite filleOn serait tous frères, tous en famille
Nous l'aimions tous presque autant que toiUn chaînon fou dans l'anonymat


Et tu cherches à comprendreJ' me perds dans les méandres
Ça sert à rien, tu perds ton tempsSur le chemin d' la nuit des temps
Elle était belle et tendreJe n' sais de qui descendre
Tu l'aimais dans son vieux pull-over blancQue faisaient nos aïeux aux heures d'antan


Sans rien t'expliquer, elle est partieEtaient-ce des guerriers, des gens d'esprit
Elle t'a laissé seul dans les draps salisDes chevaliers ou hommes de poésie
Par amour, elle t'avait ditDes pandours, des érudits
Qu'elle trouvait qu' la dernière nuitOu peut-être des corsaires qui
Était la plus jolieN'avaient qu' des ennemis


Et tu cherches à comprendreJ' me perds dans les méandres
Ça sert à rien, tu perds ton tempsSur le long chemin ascendant
Elle était belle et tendreDe qui peut-on descendre
Tu l'aimais dans son vieux pull-over blancConnaître tous nos aïeux demeure dément


Dans la nuit d'un dernier hiverImpossible de faire l'inventaire
Le souvenir de ses yeux clairsDes souvenirs de nos grands-pères


Il y a longtemps que c'est finiIl y a longtemps qu'ils sont partis
Et tu te bats contre l'oubliLa moindre trace tombe dans l'oubli


Et tu cherches à comprendreJ' me perds dans les méandres
Ça sert à rien, tu perds ton tempsSur le chemin d' la nuit des temps
Elle était belle et tendreJe n' sais de qui descendre
Tu l'aimais dans son vieux pull-over blancQue faisaient nos aïeux aux heures d'antan


Et tu cherches à comprendreJ' me perds dans les méandres
Ça sert à rien, tu perds ton tempsSur le long chemin ascendant
Elle était belle et tendreDe qui peut-on descendre
Tu l'aimais dans son vieux pull-over blancConnaître tous nos aïeux demeure dément




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Le pull-over blanc de Graziella De Michelle.





Quelques parodies parmi prises au hasard :