Console-moi

Auteur : Paradoxale 36
parodie de Envole-moi de Jean-Jacques Goldman
    


Minuit se lève en haut des toursSi je me crève tous les jours
Les voix se taisent et tout devient aveugle et sourdPouvoir couvrir le montant des factures trop lourd
La nuit camoufle pour quelques heuresLa vie, un gouffre, à l’intérieur
La zone sale et les épaves et la laideurTel un vassal, je suis l’esclave du seigneur


J’ai pas choisi de naître iciJ’ai pas choisi cette piètre vie
Entre l’ignorance et la violence et l’ennuiJ’aimerais l’aisance et les vacances de mes amis
J’ m’en sortirai, j’ me le prometsJe fais les frais de ces décrets
Et s’il le faut, j’emploierai des moyens légauxParmi le lot de français moyens dans l’étau


Envole-moi… Envole-moi… Envole-moiConsole-moi, console-moi, console-moi
Loin de cette fatalité qui colle à ma peauBesoins et nécessité désolent mon égo
Envole-moi… Envole-moiConsole-moi, console-moi
Remplis ma tête d’autres horizons, d’autres motsJ’envie les êtres aux situations des plus hautes
Envole-moi…Console-moi


Pas de questions, ni rébellionPas de raison , ni d’ambition
Règles du jeu fixées mais les dés sont pipésRègles du jeu fixées mais les dés sont pipés
L’hiver est glace, l’été est feuSe faire une place aux beaux milieux
Ici, y-a jamais de saison pour être mieuxProfitent les charges sur les moissons des malheureux


J’ai pas choisi de vivre iciTrop d’interdits, plus de permis
Entre la soumission, la peur et l’abandonEntre la soumission, sanctions en prévention
J’ m’en sortirai, je te le jureL’autorité de l’imposture
A coup de livres, je franchirai tous ces mursDe tout se prive les français dans la censure


Envole-moi… Envole-moi… Envole-moiConsole-moi, console-moi, console-moi
Loin de cette fatalité qui colle à ma peauToi, supériorité qui récolte au credo
Envole-moi… Envole-moiConsole-moi, console-moi
Remplis ma tête d’autres horizons, d’autres motsTe prie de te mettre en situation des autres
Envole-moi…Console-moi


Envole-moi… Envole-moi… Envole-moiConsole-moi, console-moi, console-moi
Loin de cette fatalité qui colle à ma peauToi, supériorité qui récolte magot
Envole-moi… Envole-moiConsole-moi, console-moi
Remplis ma tête d’autres horizons, d’autres motsTe prie de te mettre aux conditions de l’autre
Envole-moi…Console-moi


Me laisse pas là, emmène-moi, envole-moiMais baisse-toi, regarde en bas, rigole pas
Croiser d’autres yeux qui ne se résignent pasCroise les yeux de ceux qui s’échinent à la tâche
Envole-moi, tire-moi de làConsole-moi, l’ire s’accroît
Montre-moi ces autres vies que je ne sais pasHonte à toi qui a promis le mieux au contrat
Envole-moi…. Console-moi, console-moi, console-moi, console-moi
Regarde-moi bien, je ne leur ressemble pasNe tarde rien car on se rassemblera
Me laisse pas là, envole-moiDétresse aboie, console-moi
Avec ou sans toi, je n’ finirai pas comme çaRacket des droits que l’ancêtre obtient au combat
Envole-moi…Envole-moi…Envole-moi…Console-moi, console-moi, console-moi




Liste des 12 autres parodies répertoriées pour Envole-moi de Jean-Jacques Goldman :





Quelques parodies parmi prises au hasard :