Le prix

Auteur : Paradoxale 36
parodie de L'envie de Johnny Hallyday
    


Qu’on me donne l’obscurité puis la lumièreQu’on me donne facilités dans les affaires
Qu’on me donne la faim, la soif, puis un festinQu’on me solde demain, mes choix et mon destin
Qu’on m’enlève ce qui est vain et secondaireQu’on prélève le besoin, que le nécessaire
Que je retrouve le prix de la vie, enfin !Que je découvre le prix de la vie, demain !


Qu’on me donne la peine pour que j’aime dormirQu’on me donne le barème, que je gère l’avenir
Qu’on me donne le froid, pour que j’aime la flammeQue la somme que je dois ne dilapide l’épargne
Pour que j’aime ma terre, qu’on me donne l’exilPour qu’ je gère l’impair, qu’on me donne une prime
Et qu’on me renferme un an pour rêver à des femmes !Qu’on me rémunère l’instant d’essuyer mes larmes


On m’a trop donné bien avant l’envieOn m’a trop versé de vent et d’ennuis
J’ai oublié les rêves et les « merci »J’ai financé les trêves et les amis
Toutes ces choses qui avaient un prixToutes ces choses qui n’avaient de prix
Qui font l’envie de vivre et le désirJ’économise de vivre pour m’investir
Et le plaisir aussiDans l’empire des profits
Qu’on me donne l’envieQu’on me donne le prix
L’envie d’avoir envieLe prix de cette vie
Qu’on allume ma vie !Qu’on m’effectue devis


Qu’on me donne la haine pour que j’aime l’amourQue la somme de ma peine soit le germe de l’amour
La solitude aussi pour que j’aime les gensUn pécule de permis pour qu’ j’achète la chance
Pour que j’aime le silence, qu’on me fasse des discoursPour qu’ je gère mes dépenses, que l’enchère soit recours
Et toucher la misère pour respecter l’argent !Et toucher un salaire pour acheter sentiments !


Pour que j’aime être sain, vaincre la maladiePour que j’adhère au gain, craindre les débits
Qu’on me donne la nuit pour que j’aime le jourQu’on m’assomme de défis, pour qu’ je gère bravoure
Qu’on me donne le jour pour que j’aime la nuitQu’on me donne le coût des galères de la vie
Pour que j’aime aujourd’hui, oublier les « toujours » !M’exonère des conflits, m’indemniser d’humour


On m’a trop donné bien avant l’envieOn m’a fait payer l’impôt d’inepties
J’ai oublié les rêves et les « merci »J’ai dissipé mes rêves en veulerie
Toutes ces choses qui avaient un prixToute la prose qui fait fantaisie
Qui font l’envie de vivre et le désirLes fonds gratuits qui privent du désir
Et le plaisir aussiEt des sourires d’autrui
Qu’on me donne l’envieQu’on me donne le prix
L’envie d’avoir envieLe prix de cette vie
Qu’on allume ma vie !Une fortune d’envies


On m’a trop donné bien avant l’envieComme un trésorier, l’argent me défie
J’ai oublié les rêves et les « merci »J’acquiers rabais sur des rêves en crédit
Toutes ces choses qui avaient un prixCherche les promos sur tous les plaisirs
Qui font l’envie de vivre et le désirToutes les remises pour vivre au grand sourire
Et le plaisir aussiJe soutire les produits
Qu’on me donne l’envieQu’on me donne le prix
L’envie d’avoir envieLe prix de cette vie
Qu’on allume ma vie !Qu’on me donne un devis


Qu’on me donne l’envieQu’on me donne le prix
L’envie d’avoir envieLe prix de cette vie
Qu’on allume ma vie !Une fortune d’envies




Liste des 4 autres parodies répertoriées pour L'envie de Johnny Hallyday :





Quelques parodies parmi prises au hasard :