Casquer

Auteur : Paradoxale 36
parodie de Cassé de Nolwenn Leroy
    


Je ne t’ai pas vu partirQue nous réserve l’avenir
Ni entendu la porte claquerL’appel de la rue a résonné
C’est un peu facile à direQuand s’écroule tout un empire
Après quelques annéesAprès son apogée


Je ne t’ai pas vu partirQuand les réserves s’amenuisent
Ton manteau est resté dans l’entréeLe fléau déjà bien avancé
Depuis que je t’ai vu sourireY a plus d’issue, c’est la crise
En me rendant les clefsLes pieds et les poings liés


Qu’après m’avoir dit en faceEnfoncés dans le marasme
Les quatre ou cinq véritésL’écart social s’est creusé
L’amour ça passe ou ça casseLes jours néfastes menacent
Comme c’est déjà…Et alors on devra…


Cassé Casquer
Ça passera avec le tempsC’est la débâcle, y a plus d’argent
Ou quelqu’un d’autreA qui la faute
Cassé Casquer
Ça passera, ça prend du tempsSortons les rames dans ce torrent
Peut-être une autreCertains pataugent
Je laisse la place à qui voudraLa populace est aux abois !


Je ne t’ai pas vu venirLes grèves n’ont plus rien a dire
Reprendre ton manteau démodéEt tangue le bateau prêt à couler
Peut-être comme les souvenirsS’apprête l’homme à s’appauvrir
Il était à jeterAvec ses grandes idées


Après me prendre en pleine faceLa haine engendre des bourrasques
Encore une autre véritéDès lors plus d’égalité
L’amour ça passe ou ça casseLes jours d’angoisse s’accroissent
Et puisque c’est déjà..Et les vices seront rois




Cassé Casquer
Ça passera avec le tempsC’est la débâcle, y a plus d’argent
Ou quelqu’un d’autre A qui la faute
Cassé Casquer




Liste des 5 autres parodies répertoriées pour Cassé de Nolwenn Leroy :





Quelques parodies parmi prises au hasard :