Antidépresseur

Auteur : Paradoxale 36
parodie de En apesanteur de Calogero
    


J’arrive à me glisserN'arrive à se hisser
Juste avant que les portes ne se refermentPlus que probant, ne portent les problèmes
Elle me dit « quel étage »L’esprit dans l’engrenage
Et sa voix me fait quitter la terre fermeL’on n’a le choix de trouver le remède
AlorsAlors
Les chiffres dansentSuis l’ordonnance
Tout se mélangePrend ce mélange
Je suis en tête-à-tête avec un angeCar ne s’arrête le mal-être qui s’engrange


En apesanteurAntidépresseur
Pourvu que les secondes soient des heuresPourvu que le monde croit au bonheur
En apesanteurAntidépresseur
Pourvu qu’on soit les seulsPourvu qu’on voit les peurs
Dans cet ascenseur !Changer de couleur !


Elle arrange ses cheveuxDe l’étrange au vicieux,
J’ai le cœur juste au bord des yeuxCe facteur dévore l’intérieur
Et sans la regarder, je sens la chaleurDes tourments financiers ou des peines de cœur,
D’un autre langageLes maux découragent
AlorsAlors
Les yeux rivésPiteuses pensées
Sur les étagesQui se propagent
Pourvu que rien n’arrête le voyagePourvu de rien, la tête en otage


En apesanteurAntidépresseur
Pourvu que les secondes soient des heuresPourvu que se morfondre ne demeure
En apesanteurAntidépresseur
Pourvu qu’on soit les seulsPourvu que notre humeur
Dans cet ascenseur !Soit toute en couleur !
Dans cet ascenseur !Dans l’élan d’ardeur !


J’arrive à me glisserN’arrive à se hisser
Juste avant que les portes ne se refermentStupéfiant n’apporte que des problèmes


En apesanteurAntidépresseur
Pourvu que les secondes soient des heuresPourvu que s’effondrent les douleurs
En apesanteurAntidépresseur
Pourvu qu’on soit les seulsPourvu qu’on sèche pleurs
Dans cet ascenseur !De cette noirceur !


En apesanteurAntidépresseur
Pourvu que les secondes soient des heuresPourvu que s’effondrent les douleurs
En apesanteurAntidépresseur
Pourvu qu’on soit les seulsPourvu qu’le foie le veuille
Dans cet ascenseur !Antidépresseur !




Liste des 7 autres parodies répertoriées pour En apesanteur de Calogero :





Quelques parodies parmi prises au hasard :