Les impôts

Auteur : Jielgeai
parodie de Mexico de Luis Mariano
    


On a chanté les ParisiennesOn a connu le grand Chiraque,
Leurs petits nez et leurs chapeauxMaint’nant on a le p’tit Sarko.
On a chanté les MadrilènesCe sont toujours les mêmes qui raquent,
Qui vont aux arènesA coups de matraque,
Pour le toréroMême dans leur berceau.
On prétend que les NorvégiennesOn a payé pour la naissance,
Filles du nord, ont le sang chaudOn a payé pour être ados.
Et bien que les AméricainesPas besoin de convalescence,
Soient les souverainesDès que t’en en France,
Du monde nouveauTa vie, c’est l’impôt.
On oublie toutOn oublie tout
Sous le beau ciel de MexicoSi nous naissons à Monte-Carlo.
On devient fouQuand tu as des sous,
Au son des rythmes tropicauxForcément, le Monde est plus beau.
Le seul désir qui vous entraîneSi t’es français, t’as pas de veine,
Dès qu’on a quitté le bateauT’as même des flashes dans ton auto.
C’est de goûter une semaineTu es taxé sur ta bedaine,
L’aventure mexicaineTaxé sur ta gaine,
Au soleil de MexicoTaxé si t’es gros !


Mexico Les impôts
Sous ton soleil qui chanteC’est le pays qui chante.
Le temps paraît trop courtTu sais le faire chanter,
Pour goûter au bonheurTu sais le faire danser,
De chaque jourJusqu’au cercueil.
Mexico Les impôts
Tes femmes sont ardentesSi tu n’aimes pas la danse,
Et tu seras toujoursCe n’est pas compliqué,
Le paradis des cœursLa contredanse est là
Et de l’amourPour compenser.


Une aventure mexicaineLe premier jour, tu te déclares,
Sous le soleil de MexicoParce que tu voudrais travailler.
Ça dure à peine une semaineDès le deuxième t’en as marre,
Mais quelle semaineA peine tu démarres,
Et quel crescendo!Que tu dois raquer.
Le premier soir on se promèneTu dois payer pour ton enseigne
On danse un tendre boléroTu dois payer pour tes papiers
Puis le deuxième on se déchaîneTu payes même quand on t’enseigne
Plus rien ne vous freineComment on te saigne
On part au galopPour mieux te saigner.
On oublie toutSi tu as des sous
Sous le beau ciel de MexicoT’as pas besoin de m’écouter.
On devient fouTu connais tout
Au son des rythmes tropicauxSur les façons de les niquer.
Si vous avez un jour la veineSi t’es fauché, tu payes doubles
De pouvoir prendre le bateauCar t’es obligé de cracher.
Allez goûter une semaineEt même si t’as pas un rouble,
L’aventure mexicaineSi ta vie est trouble,
Au soleil de MexicoMon vieux, faut raquer !


Les impôts

Les riches veulent ton pèse.

Ils ont en plus que toi,

Ça, ça ne compte pas

Car c’est la Loi.

Les impôts

Tous les rupins les baisent.

Je n’ sais pas comme ils font

Car ils sont tous très cons,

Comme leur pognon.

Les impôts

J’aimerais qu’ils nous laissent

Juste un peu savourer

Le printemps et l’été

Juste à flâner.


Mexico Les impôts




Liste des 8 autres parodies répertoriées pour Mexico de Luis Mariano :





Quelques parodies parmi prises au hasard :