La (nouvelle) Marseillaise

Auteur : Jielgeai
parodie de La Marseillaise de Rouget de Lisle
    


Allons enfants de la PatrieLa France est le pays qu’on aime,
Le jour de gloire est arrivé !Chacun y est le bienvenu !
Contre nous de la tyrannieNotre histoire n’est jamais la même
L'étendard sanglant est levéQue l’on soit vainqueur ou vaincu
L'étendard sanglant est levéC’est le peuple qui prend le dessus !
Entendez-vous dans nos campagnesNos politiques font campagne
Mugir ces féroces soldats?Ce n’est que pour mieux nous servir
Ils viennent jusque dans vos bras.Qu’ils viennent jusqu’à nos villages
Égorger vos fils, vos compagnes!Notre espoir soulève les montagnes !


Aux armes citoyensNos urnes, citoyens
Formez vos bataillonsSont une vraie maison
Marchons, marchonsChacune, chacun
Qu'un sang impurPorte sa voix
Abreuve nos sillonsC’est mieux que d’être un Roi !


Que veut cette horde d'esclavesNous cultivons nos différences
De traîtres, de rois conjurés?Qu’elles soient de taille ou de couleur
Pour qui ces ignobles entravesNous sommes le peuple de France
Ces fers dès longtemps préparés?Et pour nous tous, c’est un honneur !
Français, pour nous, ah! quel outrageVivre ensemble, c’est notre bonheur !
Quels transports il doit exciter?Chez chez-nous qu’il y eut Charlemagne,
C'est nous qu'on ose méditerHenri IV, Curie, Pasteur…
De rendre à l'antique esclavage!Des humanistes et des ingénieurs

Et surtout, le Peuple de France !



Nos armes, citoyens

Sont l’amour et l’honneur !

Chantons, chantons

Qu’un soleil pur

Eclaire nos régions !


Quoi ces cohortes étrangères!Chez nous, il n’y a pas de haine,
Feraient la loi dans nos foyers!Mais Liberté, Egalité !
Quoi! ces phalanges mercenairesFrères et sœurs se battent quand même
Terrasseraient nos fils guerriers!C’est ça, la vraie Fraternité !
Grand Dieu! par des mains enchaînéesSe battre, oui, mais pour des idées !
Nos fronts sous le joug se ploieraientLorsqu’un félon s’immisce en France,
De vils despotes deviendraientIl est tout de suite calmé
Les maîtres des destinées.Sans violence, au nom de la Paix,

Il comprend ce qu’est vraiment la France !



Plus d’armes, citoyens !

Ni de coercition !

Chantons, chantons,

A l’unisson

Nous sommes une Nation !
Tremblez, tyrans et vous perfides
L'opprobre de tous les partis
Tremblez! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix!
Tout est soldat pour vous combattre
S'ils tombent, nos jeunes héros
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre.


Français, en guerriers magnanimes
Portez ou retenez vos coups!
Épargnez ces tristes victimes
À regret s'armant contre nous
Mais ces despotes sanguinaires
Mais ces complices de Bouillé
Tous ces tigres qui, sans pitié
Déchirent le sein de leur mère!


Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre!


Amour sacré de la Patrie
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie
Combats avec tes défenseurs!
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire!




Liste des 9 autres parodies répertoriées pour La Marseillaise de Rouget de Lisle :





Quelques parodies parmi prises au hasard :