Dis-nous, Martine

Auteur : Jielgeai
parodie de Céline de Hugues Aufray
Date : 2011
    


Dis-moi, Céline, les années ont passéDis-nous, Martine, les années ont passé,
Pourquoi n'as-tu jamais pensé à te marier ?Pourquoi n’as-tu jamais songé à te marrer ?
De tout's mes sœurs qui vivaient iciDe toutes filles de notre pays,
Tu es la seule sans mariToi seule, jamais ne nous souris.


Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pasNon, non, non, ne rugis pas, non, ne rugis pas
Tu as, tu as toujours de beaux yeuxDéjà que les gens sont malheureux,
Ne rougis pas, non, ne rougis pasNe rugis pas, non, ne rugis pas.
Tu aurais pu rendre un homme heureuxTu pourrais rendre ton peuple heureux.


Dis-moi, Céline, toi qui es notre aînéeDis-nous, Martine toi qui as tout gagné,
Toi qui fus notre mèr', toi qui l'as remplacéeA l’instar de ton père, pourrais-tu nous aimer ?
N'as-tu vécu pour nous autrefoisOn sait qu’à Lille, tu le fais déjà,
Que sans jamais penser à toi ?Mais La France, c’est plus grand que ça…


Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pasNon, non, non, ne rugis pas, non, ne rugis pas
Tu as, tu as toujours de beaux yeuxLes Ch’tis c’est génial, et c’est tant mieux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pasNe rugis pas, non, ne rugis pas.
Tu aurais pu rendre un homme heureuxLes français méritent d’être heureux.


Dis-moi, Céline, qu'est il donc devenuDis-nous, Martine, que sont-ils devenus,
Ce gentil fiancé qu'on n'a jamais revu ?Les gentils candidats qu’on n’a jamais revus ?
Est-c' pour ne pas nous abandonnerEst-ce pour mieux t’occuper de nous,
Que tu l'as laissé s'en aller ?Que tu les as mis dans les choux ?


Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pasNon, non, non, ne rugis pas, non, ne rugis pas
Tu as, tu as toujours de beaux yeuxIl en restera bien un ou deux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pasNe rugis pas, non, ne rugis pas.
Tu aurais pu rendre un homme heureuxSi tu les aidais, ce serait mieux.


Mais non, Céline, ta vie n'est pas perdueDis-nous Martine, rien n’est encore perdu,
Nous sommes les enfants que tu n'as jamais eusIl y a des gens sympas, il y a des ingénues.
Il y a longtemps que je le savaisNous pensions tous que tu le savais.
Et je ne l'oublierai jamaisNe les laisse pas s’en aller.


Ne pleure pas, non, ne pleure pasNe pleure pas, non, ne pleure pas
Tu as toujours les yeux d'autrefoisDéjà que tu ne ries pas souvent
Ne pleure pas, non, ne pleure pasNe pleure pas, non, ne pleure pas
Nous resterons toujours près de toiFaut sourire pour être Président
Nous resterons toujours près de toiMême qu’il y en a qui sourient tout le temps…




Liste des 7 autres parodies répertoriées pour Céline de Hugues Aufray :





Quelques parodies parmi prises au hasard :