Les jolies conneries que je pense

Auteur : Jielgeai
parodie de Les jolies colonies de vacances de Pierre Perret
Date : 2010
    


J’vous écris une petite bafouilleJ’vous écris une petite bafouille,
Pour pas qu’vous vous fassiez d’mouronParaît qu’ça s’fait, dans l’édition.
Ici on est aux p’tits oignonsJ’préfère vous le dire en chansons,
J’ai que huit ans mais je m’débrouilleCe qui n’empêche pas la gribouille.
J’tousse un peu à cause qu’on avaleJe sais que vous rec’vez des tonnes
La fumée d’l’usine d’à côtéDe paperasses insensées.
Mais c’est en face qu’on va jouerBen, je fais partie désormais
Dans la décharge municipale.De ceux qui envoient le premier « A » tome.


Pour becqu’ter on nous met à l’aiseDes ans, moi j’en ai cinquante quatre
C’est vraiment comme à la maisonDont quarante dans le métier.
Les fayots c’est du vrai bétonJe sais qu’la vie, c’est un chantier,
J’ai l’estomac comme une falaiseJ’ai fini d’essuyer les plâtres.
L’matin on va faire les poubellesJe n’vais pas vous lécher le derche,
Les surveillants sont pas méchantsEt vous dire que vous êtes beaux.
Ils ronflent les trois quarts du tempsMoi, j’n’en sais rien, vous êtres trop hauts,
Vu qu’y sont ronds comme des queues d’pelles.Je n’sais pas sauter à la perche.


Les jolies colonies de vacancesLes jolies conneries que je pense,
Merci maman, merci papaBen, cette fois, j’les ai marquées
Tous les ans, je voudrais que ça r’commenceEt tout ça, c’est pour sauver la Fran-a-an-ance !
You kaïdi aïdi aïda.Enfin, si vous m’publiez.


Hier, j’ai glissé de sur une chaiseJe vous ai gravé sur un disque
En f’sant pipi dans l’lavaboLes paroles de mes chansons.
J’ai l’menton en guidon d’véloLes « MP3 », ben, c’est du son,
Et trois canines au Père LachaiseY’a pas de virus, pas de risque.
Les punitions sont plutôt duresJ’ai aussi mis en « PDF »,
Le pion il a pas son pareilLa musique de mon bouquin.
Y nous attache en plein soleilPour votre « Ipad », c’est plus malin
Tout nus barbouillés d’confiture.Que d’envoyer un « SMS ».




Pour se baigner c’est l’coin tranquilleAvant d’me dire que vous n’êtes
On est les seuls personne y vaFranch’ment pas très intéressés,
On va s’tremper dans un p’tit brasSi seulement, l’un d’vous pouvait
Où sortent les égouts d’la villeLire vingt pages, ce s’rait chouette.
Paraît qu’on a tous le typhusseJ’connais déjà votre réponse.
On a l’pétrus tout boutonneuxJ’ai passé l’âge de rêver.
Et l’soir avant d’se mettre au pieuMais j’sais qu’vous allez vous marrer,
On compte à çui qu’en aura l’plusseJ’suis l’avocat de « la Défonce » !


Les jolies conneries que je pense,

Si toutefois vous les lisez,

Forcément, ça n’sauv’ra pas la Fran-a-an-ance !

Mais ça vous fera marrer !


J’vous envoie mes chers père et mère
Mes baisers les plus distingués
J’vous quitte là j’vais voir ma fiancée
Une vieille qu’a au moins ses dix berges
Les p’tits on n’a vraiment pas d’chance
On nous fait jamais voyager
Mais les grandes filles vont à Tanger
Dans l’autre colonie d’vacances.







Liste des 7 autres parodies répertoriées pour Les jolies colonies de vacances de Pierre Perret :





Quelques parodies parmi prises au hasard :