Ne m'édite pas

Auteur : Jielgeai
parodie de Ne me quitte pas de Jacques Brel
Date : 2010
    


Ne me quitte pasNe m’édite pas,
Il faut oublierTout peut s’oublier
Tout peut s’oublierQui publie déjà
Qui s’enfuit déjàOublier les gens,
Oublier le tempsLes malentendus,
Des malentendusLes malins tendus,
Et le temps perduLes malentendants.
A savoir commentA savoir comment
Oublier ces heuresOublier ces heurts
Qui tuaient parfoisQui tuent, peu à peu,
A coups de pourquoiA coups de : « Moi, je ! »
Le cœur du bonheurLe cœur des p’tits vieux.
Ne me quitte pas Ne m’éditez pas


Moi je t’offriraiMoi, je n’apporterai
Des perles de pluieRien que des ennuis,
Venues de paysDes nuits de soucis,
Où il ne pleut pasDes soirs de tracas.
Je creuserai la terreVous n’pourrez plus dire
Jusqu’après ma mortAvec vos amis :
Pour couvrir ton corps« Ce sont des âneries,
D’or et de lumièreMoi, je n’y crois pas ».
Je ferai un domaineVous creuserez la presse
Où l’amour sera roiQui me croyait mort,
Où l’amour sera loiInvoquant le sort
Où tu seras reineDe quelque diablesse.
Ne me quitte pas Ne médisez pas


Ne me quitte pasNe me publie pas
Je t’inventeraiJe n’changerai jamais,
Des mots insensésJe suis insensé,
Que tu comprendrasMais tu comprendras
Je te parleraiQuand je parlerai
De ces amants-làAvec ces mots là
Qui ont vu deux foisQue l’on dit : « De moi »,
Leurs cœurs s’embraserCes mots embrasés.
Je te raconteraiJe te raconterai
L’histoire de ce roiL’histoire de ce « Toi »
Mort de n’avoir pasMort de n’avoir pas
Pu te rencontrerPu me publier.
Ne me quitte pas Ne m’évitez pas


On a vu souventOn n’a jamais vu
Rejaillir le feuRessortir du trou,
De l’ancien volcanTous les disparus
Qu’on croyait trop vieuxQue l’on disait : « Fous ».
Il est paraît-ilIl n’y a que l’exil
Des terres brûléesOu bien le bûcher
Donnant plus de bléQui laisseront « le blé »
Qu’un meilleur avrilAu chaud, là où il est.
Et quand vient le soirEt dans les mémoires,
Pour qu’un ciel flamboieDe celles qu’on croit,
Le rouge et le noirLes « rouges » et les « noirs »
Ne s’épousent-ils pasNe se publient pas.
Ne me quitte pas Ne m’édite pas


Ne me quitte pasNon, n’édite pas.
Je n’vais plus pleurerJe n’vais pas pleurer.
Je n’vais plus parlerJe n’sais pas pleurer.
Je me cacherai làJe n’me cacherai pas.
A te regarderT’as qu’à m’oublier,
Danser et sourireDanser et sourire,
Et à t’écouterEt les écouter
Chanter et puis rireMentir et te dire :
Laisse-moi devenir« Laisse-toi devenir
L’ombre de ton ombreL’ombre de ton encre,
L’ombre de ta mainL’ombre de nos chances,
L’ombre de ton chienL’ombre de nos ventres,
MaisMais
Ne me quitte pas Ne l’édite pas




Liste des 7 autres parodies répertoriées pour Ne me quitte pas de Jacques Brel :





Quelques parodies parmi prises au hasard :