Tu rêves d'un ailleurs

Auteur : J.C. Scribe
parodie de Le temps des fleurs de Dalida
Date : 11 juin 2017
    



Quand il te faut vivre et te morfondre
Comme une jeune esclave enchainée,
Entre quatre murs à regarder fondre
En pleurant tes plus belles années

Tu rêves d'un ailleurs
Avec des jours meilleurs,
Débarrassée du carcan démentiel
De ces sinistres lois
De très mauvais aloi,
Qu'on impose à la femme au nom du ciel
La, la, la...

Quand s'installe en toi la certitude
Que tu seras sans doute avant longtemps
Emprisonnée dans la solitude
Et dans un mal être persistant,

Tu rêves d'un ailleurs,
Avec des jours meilleurs,
Débarrassée du carcan démentiel
De ces sinistres lois
De très mauvais aloi,
Qu'on impose à la femme au nom du ciel
La, la, la...
Qu'on impose à la femme au nom du ciel

Un jour lassée de cette infortune
Tu fuis cet univers d'un autre temps,
Parfois sans rien et sans une tune,
Pour t'habiller le coeur de printemps,

Pour connaitre un ailleurs,
Avec des jours meilleurs,
Débarrassée du carcan démentiel
De ces sinistres lois
De très mauvais aloi,
Qu'on impose à la femme au nom du ciel
La, la, la...


Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Juste une pensée pour ces femmes qui rêvent d'un ailleurs sans avoir toujours la possibilité de le trouver...




Liste des 2 autres parodies répertoriées pour Le temps des fleurs de Dalida :





Quelques parodies parmi prises au hasard :