Ces gens qui restent froids

Auteur : J.C. Scribe
parodie de Pour en arriver là de Dalida
Date : 1 juin 2017
    



Dans un monde bien loin du pays des merveilles
Les gens qui restent froids,
Quand tant de lendemains sont pires que la veille
Me font trembler d'effroi
Absents et enfermés dans un affreux silence,
Dans un monde sans cesse en proie à la violence ,
Les gens qui restent froids me font trembler d'effroi,

Ni les pleurs des enfants, ni le sang, ni les larmes,
Ni les bruits des combats,
Ni ces chansons qui sont autant de cris d'alarme
Ne les touche ici bas,
A croire qu'on ne sait vraiment rien dans leurs tours
D'ivoire des chaos qui règnent alentours,
Et au milieu desquels le faible se débat

Trop de gens restent froids,
Et ne se prennent pas la tête comme nous,
Peu leur chaut, semble-t-il, qu'on brime et qu'on offense
Dans des pays lointains des êtres sans défense,
Trop de gens restent froids,
Peut leur chaut de les voir pourtant vivre à genoux,
Servir bon gré, mal gré,
Ils restent toujours froids,
Sans émettre un regret !

Face à tant de raisons de se mettre en émois
Ces gens qui restent froids,
Chez eux, chez nous, et même ici, autour de moi,
Me font pleurer d'effroi,
Car je n'arrive pas, pour tout dire, à savoir,
S'ils ont les yeux crevés ou refusent de voir,
Ces gens qui restent froids me font pleurer d'effroi,

Trop de gens restent froids,
Et ne se prennent pas la tête comme nous,
Peu leur chaut, semble-t-il, qu'on brime et qu'on offense
Dans des pays lointains des êtres sans défense,
Trop de gens restent froids,
Peut leur chaut de les voir pourtant vivre à genoux,
Servir bon gré, mal gré,
Ils restent toujours froids,
Sans émettre un regret !

Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Ah ! le silence, l'indifférence, face à tant de choses, face à trop de choses qui altèrent la qualité de la vie dans ce bas monde... on s'en étonne, et c'est pour ça qu'on en est arrivé là, à parodier la chanson de Dalida "Pour en arriver là".




Une autre parodie est répertoriée pour Pour en arriver là de Dalida :





Quelques parodies parmi prises au hasard :