Marine la Bombe

Auteur : J.C. Scribe
parodie de Hécatombe de Georges Brassens
Date : 21 février 2017
    



Face aux méchants qui la punissent,
Hardie, Marine le Pen hisse,
Le drapeau de la probité
En s'indignant sans hésiter,
Tout ça c'est vraiment de la couille,
Digne des cousins d'un Jacouille
Qui me font suer le burnous
Pour me mettre sur les genoux,

Je crois que si les technocrates,
Qui ne boudent pas le picrate,
Arrivaient un peu moins chargés
Quand ils reviennent pour siéger
Ils feraient mieux la différence
Qu'en s'arrêtant aux apparences
Entre des boulots effectifs,
C'est sûr, et des emplois fictifs,

Car enfin, c'est une évidence,
L'évidence des évidences,
Lorsque je vais aux assemblées
Que mon garde du corps d'emblée
Et pendant toutes les parlottes,
Me colle alors à la culotte,
Preuve qu'il ne passe pas tout
Son temps couché à Montretout

Et puis s'il touchait un salaire
Pour glander dans cette galère
Y'aurait pas de quoi être envieux,
Surtout quand on connait mon vieux,
Qui n'accepte pas son naufrage
Surtout en comptant les suffrages
Que les Français vont m'apporter
Et qu'il n'a jamais pu capter,

Par ailleurs dans la politique
Y'a le virtuel et le pratique ,
Les crânes d'obus bruxellois
Peuvent bien me mettre hors la loi,
Et me noircir comme Capone,
J'en rigole et je m'en tamponne,
Je ne boirais pas le bouillon
A l'instar du couple Fillon,

Avec Macron "En marche" arrière,
Qui était déjà loin derrière
Dans les prévisions des sondeurs
Je sens de plus en plus l'odeur
Enivrante de la victoire,
Je me vois entrer dans l'histoire,
Et enfin péter dans la soie
Comme les poules de François !


Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Comme le Petit Prince réclamait un mouton, hier soir Marine Le Pen m'a demandé une parodie pour démontrer son optimisme dans la course au fauteuil : alors, pour aller vite, Madame était pressée, je me suis affranchi des sonorités de la chanson originale, et vingt minutes après, c'était calé.




Une autre parodie est répertoriée pour Hécatombe de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :