Et Jacquot dit je sera !

Auteur : J.C. Scribe
parodie de Dès que le vent soufflera de Renaud Sechan
Date : 17 novembre 2016
    



Tain ! en Corrèze l'amère
Ne fait marrer personne,
Surtout pas son mari
Quand elle est en furie,
C'est pire qu'un ressac
Quand Bernie l'amazone
Vide soudain son sac
Et vient mettre la zone,
Juppé par très loquace
Marmonne entre ses dents
"Si elle me les casse
Je lui rentre dedans !"

Et Jacquot n'arrange rien qui dit "je sera,
Aux côtés de mon poulain et nous vainquerons !"

Tain ! ça l'excite l'amère,
Faut voir ce qu'elle sonne
Aux gens qu'elle pourrit
De Bordeaux Paris :
"Si on veut un vainqueur
Faut jouer Sarkozy,
Dit-elle il a du cœur,
Pas l'autre vieux fusil !"
Elle insiste surtout
Sur le fait qu'il s'est trop mouillé,
Naguère de partout
Et qu'il est trop rouillé !"

Mais Jacquot n'en démord pas qui dit "je sera
Tout entier derrière Alain et nous vainquerons !"

Elle est coriace, l'amère,
Et à droite on frissonne,
On craint qu'elle accompagne
Son Niko en campagne,
Laissant Chichi sur le port
Tout seul à Saint-Tropez
Pour plomber ses rapports
Avec l'ami Juppé,
Parce que là-bas, très vite
Il se fait vieux mateur,
Et ainsi ça évite
De l'avoir radoteur,

A répéter sans arrêt "oui, moi je sera
Derrière Juppé, maman, et nous vainquerons !"

Elle est affreuse, l'amère,
Qui n'épargne personne,
Et pour tout le parti
C'est Miss Calamity,
Cette femme du monde
Qui parfois nous épate
En se montrant immonde
Pour tirer dans les pattes,
Alors là, chaud devant,
Attention au boxon,
Aux abris, gare au vent,
Revoilà la mousson !

Seul Jacquot, vraiment à l'ouest, redit "je sera
Peut-être un peu décoiffé, mais nous vainquerons !"

Elle emporte tout, l'amère
Qui n'a peur de personne,
C'est le charivari
Et à gauche on sourit,
En voyant le navire,
Ou plutôt le radeau
Des L.R. qui chavire
Sous le poids du fardeau,
Il n'est plus très jojo
Le fameux parti modèle,
Et du coup les moins barjots
S'en vont à tire-d'aile,

Sauf Jacquot qui réaffirme "je restera,
A moi ça m'en touche qu'une et nous vainquerons !"

En avouant que l'amère,
Il le cache à personne,
Qui grogne sans répit
Y'en a ras le képi,
"Elle est ainsi, mémère,
Et son plus gros boulot,
C'est telle une commère
De faire des vélos,
Faut voir les incidents
Dont j'ai été témoin,
D'aucuns étaient tordants,
Et d'autres beaucoup moins...

Mais quoi qu'il en soit, Juppé, c'est sûr, je sera
Avec toi pour l'emmerder, et nous vainquerons !"


Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

"Chichi" et sa fille Claude sont derrière Juppé, tandis que c'est pour le "Petit Nicolas" que l'amère "Bernie" à les yeux de Chimène, et il va sans dire que c'est la zizanie dans le clan Chirac !

"Et Jacquot dit je sera...", même s'il a de plus en plus de mal à suivre...




Liste des 12 autres parodies répertoriées pour Dès que le vent soufflera de Renaud Sechan :





Quelques parodies parmi prises au hasard :