Tu paieras, tu paieras

Auteur : J.C. Scribe
parodie de Tu verras de Claude Nougaro
Date : 17 septembre 2016
    



Ah tu paieras, tu paieras,
Garanti, tu verras, tu paieras, tu paieras,
L'amour te coutera un bras et tu paieras,
Tu seras condamné, toi le vieux polisson
A étouffer dans l’œuf tes feux de caleçons
Sinon comme un malfrat malfaisant et vicieux
Tu paieras au prix fort tes ébats licencieux,
Le jour où quelque part un flic te surprendra
En te disant tu es là dans de sales draps,
Parce que les génies coincés qui font les lois
Sont les seuls à savoir ce qui est bon pour toi,
Comme pour tout le monde,

Ah, tu paieras, tu paieras,
Si on te pique un jour, mon coco, tu paieras,
Et un paquet d'euros, tu verras, tu verras,
Tu verras, mon cochon, que l'amende infligée
Ça va secouer les bourses des pékins piégés,
Sauf sans les beaux quartiers ou personne n'ira
Emmerder le beau linge qui continuera
A prendre du bon temps quand bon lui semblera,
Et seuls les gueux paieront, tu verras, tu verras,
Car c'est eux qui seront les tout premiers visés,
Qui se feront coincer et doublement baiser,
Et non pas tout le monde,

Ah tu paieras, tu paieras,
Et tu te sentiras vraiment fait comme un rat
Auprès d'une souris un peu dans l'embarras
Qui te dira "Navrée, mais si j'avais su ça
Pour pouvoir terminer, ben, j'airais fait fissa,
On n'a pas l'habitude, enfin, dans ce métier,
De faire comme ça les choses à moitié !"
Tu seras fou furieux, tu verras, tu verras,
Mais tu t'écraseras et tu remballeras
En suivant les poulets jusqu'au commissariat
Pour te frotter là-bas à bien d'autres arias,
En maudissant le monde,

Ah tu paieras, tu paieras,
Tu paieras, tu verras, et ça grâce à Najat,
Qui a porté la loi et qui rêve déjà
D'un pays de Candy drapé dans sa pudeur
Où les gens s'emploieront à freiner leurs ardeurs,
A ne plus emprunter les trottoirs encombrés
De filles court-vêtues à la taille cambrée,
Et comme par miracle à fuir sans hésiter
Tel quartier dont quelqu'un leur aura rapporté
Qu'on y voit sans arrêt des nymphettes tourner,
Et que Satan l'habite à longueur de journées,
Au su de tout le monde,
Ah ! tu paieras, tu paieras !


Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Eh ! ouais, "Tu verras, tu verras", petit canaillou, "Tu paieras, tu paieras" si on te prend la main dans le sac, et tu en resteras sur le cul, si on peut dire ainsi ! Tain ! la crise cette nouvelle loi, hihihihi !




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Tu verras de Claude Nougaro.





Quelques parodies parmi prises au hasard :