Le vote en France

Auteur : J.C. Scribe
parodie de J'habite en France de Michel Sardou
Date : 10 juin 2016
    



Plus ils sont nuls moins ils sont frais,
Moins ils sont nets, plus ils effraient
Et les gens les chargent, ravis,
De gérer leur fric et leur vie,
Qu'importe pendant leurs campagnes
Les cass'rol" qui les accompagnent,
Et qui font un boucan d'enfer,
Ils ont des alibis en fer,
A les entendre, ils sont des saints
Que l'on veut noircir à dessein,
C'est curieux, le vote en France,
C'est carrément de la fantaisie,
Plus les candidats se fourvoient
Et plus ils ont de voix,
Car la France, on vous le dit,
C'est un pays dans lequel, pardi,
Les trois quarts des électeurs souffrent d'amnésie,

Bon c'est vrai que la politique,
Bien que ça rime avec éthique,
C'est quand même un piège à bécasses
Et on n'en fait jamais sans casse,
Alors quelques détournements
Ca ne dérange pas vraiment,
Pour se faire élire en fanfare
Par des gens que plus rien n'effare,
Ils n'ont de choix, pauvres pékins,
Qu'entre un arsouille et un coquin,
C'est curieux, le vote en France,
C'est carrément de la fantaisie,
Plus les candidats se fourvoient
Et plus ils ont de voix,
Car la France, on vous le dit,
C'est un pays dans lequel, pardi,
Les trois quarts des électeurs souffrent d'amnésie,

Un jour on verra, c'est certain,
Des candidats à un scrutin
Porter sans gêne et sans panique
Un bracelet électronique,
Et ils diront "c'est pas le mien,
C'est pour voir si ça marche bien,
C'est curieux, le vote en France,
C'est carrément de la fantaisie,
Plus les candidats se fourvoient
Et plus ils ont de voix,
La, la, la, la, la, la, ....




Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Alors le vote en France, comme ailleurs, ce n'est pas compliqué : les gens votent pour des profiteurs de droite, par exemple, et quand ils en ont marre de les voir se remplir les poches en vidant les leurs, ils les foutent dehors pour les remplacer par des pékins de gauche, qui font la même chose ! C'est pour ça qu'au scrutin suivant ils récupèrent les menteurs et les voleurs d'avant sans sourciller, et ainsi de suite : ça s'appelle l'alternance, c'est plus joli que de dire un jeu de dupes, ou carrément de cons !

Le mal de la plupart des électeurs, c'est le même partout : c'est l'amnésie, teintée d'un soupçon de masochisme ! Outre, cela, comme le disait si bien Coluche "si voter changeait quelque chose il y a longtemps que ça serait interdit !" Moi ça me fait rire et j'en fais des chansons parce que je trouve que la pilule passe mieux en musique !




Une autre parodie est répertoriée pour J'habite en France de Michel Sardou :





Quelques parodies parmi prises au hasard :