Faut envoyer du lourd

Auteur : J.C. Scribe
parodie de Dépêche-toi mon amour de Pierre Perret
Date : 10 juillet 2015
    



Aussi célèbre en France que les grands carnavals
Le Mondial de Millau en août sous le ciel estival
Chaque année nous régale de concours en séries
De pétanque caviar dans toutes les catégories,
On joue, on sue, on frappe, on pleure, on rit, on crie,
Car chacun aimerait avoir un jour son nom inscrit
En lettres majuscules, mais faut faire un carton
Enfin au palmarès de ce superbe marathon,

Faut envoyer du lourd, du lourd, encore du lourd,
Faut du sang de Pégase
Dans le bras pour que ça gaze,
Faut envoyer du lourd, et uniquement du lourd,
Car tous ceux qui réussissent
Ne font pas souvent des saucisses,

Des quatre coins du monde ils viennent en courant
Les petits et les grands, les jeunes et les grands-parents,
Tous ils se précipitent mais on en voit beaucoup
Qui repartent parfois sans même avoir tiré un coup,
De boule, je précise, avant qu'on m'apostrophe,
Et le tournoi pour eux bien sur vire à la catastrophe,
Pour éviter de prendre que des treize à zéro
A Millau les copains il faut aligner les carreaux,

Faut envoyer du lourd, du lourd, encore du lourd,
Faut du sang de Pégase
Dans le bras pour que ça gaze,
Faut envoyer du lourd, et uniquement du lourd,
Car tous ceux qui réussissent
Ne font pas souvent des saucisses,

Si jamais tu bricoles tu te fais décalquer
Tu as beau être élite il ne faut surtout pas craquer
Sinon tu te retrouves vite en mauvais état,
T'es plus dans l'Aveyron mais au sommet du Golgotha,
Pas grave c'est la fête et quand tu as perdu
Tu peux jouir du spectacle avec tous les autres mordus
Offert pour pas un flèche par les gros canonniers
Du circuit qui envoient du premier jour jusqu'au dernier,

Qui envoient que du lourd, et uniquement du lourd,
Pour entrer dans l'histoire
Du grand parc de la victoire,
Celui qui gagne un jour
Ici s'en souvient toujours,
Y a pas un seul godillot
Dans tous les vainqueurs de Millau,
Faut envoyer du lourd, et uniquement du lourd,
Pour s'imposer chez Mas
Faut cracher comme un FAMAS,
Faut envoyer du lourd, du lourd, encore du lourd,
Et si t'es pas doué, ma foi,
Tu es Fanny à chaque fois,
Faut envoyer du lourd....


Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

En hommage au Mondial de Millau, qui fut un monument de la petite boule que la bêtise humaine à réussi à détruire !




Une autre parodie est répertoriée pour Dépêche-toi mon amour de Pierre Perret :





Quelques parodies parmi prises au hasard :