La langue des filous

Auteur : J.C. Scribe
parodie de la langue de chez nous d'Yves Duteil
Date : 9 décembre 2015
    



C'est une langue à part qui me file la gerbe
Qu'on parle couramment dans les gouvernements,
Que de fieffés menteurs sans perdre leur superbe
Utilisent pour nous vendre leurs boniments,
Et il n'est pas un seul parmi nos technocrates
Qui ne maitrise à fond l'art de l'amphigouri,
Et des discours qui font l'effet d'un vieux picrate
Sur des gens tout à coup hébétés, ahuris,

Dans cette langue à part qui frise la démence
Où plus tard n'a plus rien à voir avec moins tôt,
C'est aussi par la fin que les choses commencent,
Avec des soustractions qui gonflent des totaux,
Les obstacles ne sont plus du tout des barrières
D'autant qu'on les passe à plat ventre sur le dos,
Avec elle on avance en core en marche arrière,
Et les plans de rigueur sont des paquets cadeaux,

C'est une langue à part, c'est un sabir immonde,
Qui sert à des pékins, c'est assez déroutant,
A se foutre à loisir de la gueule du monde,
De leurs administrés et de leurs commettants,
Cette langue de bois si chère aux politiques
Passe la vérité, bien sûr, au laminoir,
Elle permet de dire à ceux qui la pratiquent
Que les corbeaux sont blancs et les pigeons tout noirs,

On est tentés parfois de croire qu'ils galèjent,
Mais ce n'est pas le cas, ils nous prennent surtout
Pour des minots en short dans la cour d'un collège,
A coup sûr persuadés qu'on ne comprend pas tout,
C'est une langue à part, pas facile à comprendre,
C'est celle des filous, des tricheurs aguerris,
Et comme on ne sent pas le besoin de l'apprendre,
On la laisse, ma foi, à ces esprits pourris,

Le mensonge a le don de me scier les pattes,
Qu'on puisse se vautrer la dedans sans soucis,
Et qu'on puisse dormir, du coup, moi ça m'épate,
Mais dans le mauvais sens, si je puis dire ainsi,
Car il n'est pas un seul parmi nos technocrates
Qui ne maitrise à fond l'art de l'amphigouri,
Et des discours qui font l'effet d'un vieux picrate
Sur des gens tout à coup hébétés, ahuris,

Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Quand j'abondais dans la parodie je me suis appliqué à en concocter quelques unes qui soient intemporelles, dont "la langue des filous" : la langue des filous, c'est celle des politiciens, qu'on appelle aussi langue de bois, bien sûr, mais c'est aussi celle des publicitaires et des commerçants, c'est celle de toutes les menteuses, et de tous les menteurs !

Et cette fantaisie revient forcément au goût du jour chaque fois que des gens nous demandent d'aller voter pour des adversaires qu'ils ont toujours détestés, en ne rechignant pas à dire trois fois une chose et trois fois son contraire dans la même journée !





Liste des 2 autres parodies répertoriées pour la langue de chez nous d'Yves Duteil :





Quelques parodies parmi prises au hasard :